Google sortira un casque AR en 2024

Nous vivons dans un monde où la technologie est au centre de la vie des gens. D’ailleurs, la technologie avance à pas de géant et les logiciels s’améliorent de jour en jour. Dans ce même rythme, il y a aussi la réalité virtuelle ou VR et la réalité augmentée ou AR qui ont gagné en importance et en intérêt au cours de ces dernières années.

La réalité virtuelle avec un casque nous permet de nous immerger dans un monde virtuel et de surfer sur internet au sens propre du terme. Tandis que la réalité augmentée sans casque utilise la caméra d’un appareil pour intégrer du contenu numérique dans le monde réel. Justement, Google a décidé de se lancer dans la création d’un casque de réalité augmentée.

Google
©unitysphere/123RF.COM

Des personnes anonymes dévoilent le secret du projet de Google

Deux personnes participant à ce projet mais voulant rester dans l’anonymat ont annoncé que ce projet de Google a été baptisé en interne « projet Iris ». Apparemment, des installations ont été mises en place dans la région de San Francisco pour le développement du casque de réalité augmentée (AR). Ce dernier ne serait commercialisé qu’en 2024. Elles ont dit également que ce casque AR emploie des caméras orientées vers l’extérieur pour juxtaposer l’infographie avec un flux de vidéo réel.

Si la sortie de ce casque n’est prévue que dans deux ans, cela signifie que l’appareil n’est encore qu’à ses premiers stades de développement. L’appareil est alimenté par des processeurs Google personnalisés comme le cas des smartphones Google Pixel de la société. Toutefois, l’une de ses particularités est le fait qu’il peut fonctionner sur Android.

Quelle équipe se charge de ce projet Iris de Google ?

Il est évident que pour le développement d’un projet d’une telle ampleur, Google a besoin de plusieurs personnes. C’est pourquoi le responsable AR/VR, Clay Bavor, a monté une équipe de 300 personnes. A ce propos, l’équipe Pixel de Google participe activement dans la construction de plusieurs composants matériels. Toutefois, la société envisage encore de recruter des centaines de personnes supplémentaires pour travailler sur le projet Iris.

Comme il a été mentionné précédemment, les installations pour le développement de ce projet sont basées à San Francisco. Pour être plus précis, le projet Iris est bien sécurisé dans un bâtiment qui requiert un accès spécial par carte-clé. Les personnes pouvant y accéder sont tenues par un accord de non-divulgation.

source

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.