Google Stadia : Parmi les raisons de la fermeture de son studio, le rachat de Bethesda par Microsoft

Sur le marché concurrentiel du jeu vidéo, Google ne semble pas trop savoir où aller. Si le cloud gaming est une technologie intéressante, Stadia semble mal s’y prendre. Là où un Nvidia GeForce vous permet d’importer vos jeux GOG, Steam ou Epic Games pour y jouer en streaming, son concurrent préfère vous faire payer plein pot un rachat. Sans oublier que Stadia, en affichant fièrement voulant se dresser contre Microsoft et Sony, n’a pas d’exclusivités. Certaines étaient dans les cartons chez Stadia Games & Entertainement… Studio malheureusement fermé la semaine dernière.

Mais pour quelles raisons précisément ? Kotaku, toujours bien renseigné, propose une partie de la réponse.

Crédit : Google

COVID-19, rachat de Bethesda par Microsoft, mensonge sur la fermeture auprès des employés… Le média livre de grosses révélations.

Le dirigeant de Stadia a été malhonnête vis-à-vis de ses employés

Personne ne s’attendait à la fermeture de Stadia Games & Entertainment, pas même les employés. Car comme le révèle Kotaku, son dirigeant, Phil Harrison, avait adressé une note plus que positive aux développeurs. L’homme explique dedans que Stadia Games & Entertainment « a beaucoup progressé sur le terrain d’une équipe talentueuse et diversifiée, pour la création d’un solide catalogue de jeux exclusifs à Stadia ». Phil Harrison précise également que plusieurs objectifs et résultats pour 2021 seront dévoilés : raté.

Notons que Phil Harrison reconnaît avoir été au courant au moment de la note que Stadia Games & Entertainment allait fermer, et regrette sa décision de garder pour lui la nouvelle, offrant de faux espoirs aux développeurs en pleine crise économique. Une crise économique et sanitaire ayant également motivé cette fermeture, le COVID-19 rendant le lancement de jeux exclusifs à Stadia plus compliqué.

La concurrence a également accéléré la fermeture de Stadia Games & Entertainment, notamment Microsoft qui commence à doucement embêter les autres acteurs du marché avec des acquisitions majeures. Google n’a pas été rassuré par le rachat de Bethesda par la firme pour la coquette somme de 7,5 milliards de dollars. Désormais, la Xbox possède de grosses exclusivités qui auraient pu faire mal à celles de Stadia, dont un certain The Elder Scrolls 6 encore très attendu par des millions de joueurs…