Google a besoin de vous pour photographier le monde

Google a commencé par cartographier le web. Ensuite, le géant américain a cherché à en faire autant avec le monde réel et il a ainsi envoyé sur les routes des centaines de voitures équipées de caméras capables de filmer à 360°. Il souhaite désormais aller encore un peu plus loin en s’attaquant aux régions les plus reculées et même aux monuments. Oui, mais il a besoin de vous pour parvenir à ses fins.

Jusqu’à présent, Street View était directement intégré à Google Maps et il fallait lancer l’application pour pouvoir accéder à toutes les vues associées. Ce ne sera bientôt plus le cas.

Application Google Street View

Google vient de lancer une nouvelle application consacrée à Street View.

Le géant américain vient effectivement d’annoncer le lancement d’une nouvelle application totalement indépendante, et disponible à la fois sur iOS et sur Android.

Street View a désormais droit à sa propre application mobile

Grâce à cet outil, les mobinautes pourront se promener aux quatre coins du monde et accéder dans la foulée à toutes les vues immersives capturées par la firme.

Intéressant, mais ce n’est pas fini car Google a décidé d’ouvrir sa solution aux contributions tierces. Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement que les utilisateurs pourront soumettre leurs propres images en appuyant sur un simple bouton. L’outil pousse d’ailleurs le concept assez loin et il propose même plusieurs modes de prises de vue.

Mieux, il sera aussi capable de se connecter en WiFi à un appareil photo sphérique si le besoin s’en fait sentir.

Il faut rappeler que Street View a été lancé en mai 2007. Il est intégré depuis ses débuts à Google Maps et à Google Earth. C’est donc la première fois qu’il a droit à une application indépendante.

A l’heure actuelle, la solution couvre plusieurs dizaines de pays différents. La France en fait partie et il en va de même pour le Mexique, la Serbie, l’Inde ou même le Danemark. La liste complète se trouve à cette adresse.

Google fait sans doute le bon choix en ouvrant sa plateforme mais la firme va aussi devoir mettre en place plusieurs dispositifs pour éviter les débordements. On se souviendra effectivement de ce pauvre Bugdroid qui a fait le tour du monde après avoir uriné sur Apple.

Via