Google Street View a (encore) diffusé des photos d’enfants nus

Google Street View a commis un nouvel impair. Le service a en effet diffusé des images présentant deux enfants dénudés, des images capturées à Poulton-le-Fylde dans le Lancashire. Pour ne rien arranger, les photos sont restées en ligne pendant plusieurs semaines.

Google s’intéresse depuis longtemps à la cartographie. L’entreprise a cependant voulu aller plus loin en 2007 en permettant aux utilisateurs de Maps et de Earth de se promener virtuellement à travers le monde.

Street View

Elle a donc mis sur les routes des voitures équipées de caméras afin de prendre en photo les plus grandes villes du monde.

Street View, un service souvent critiqué par les pouvoirs publics

Couplées à de puissants algorithmes, ces dernières ont permis au géant américain de modéliser les cités de plusieurs dizaines de pays différents.

Toutefois, Street View a été très décrié dans les années suivant son lancement, notamment sur le terrain de la confidentialité, de la sécurité et du respect de la vie privée. Face à la situation, Google a été obligé de prendre des mesures et il a notamment mis en place un système de floutage des visages sur les images capturées dans l’Union européenne.

Ceci étant, aucun système n’est fiable à 100 % et c’est précisément ce que prouve cette histoire.

Plus tôt dans l’année, Laura Haslam a reçu la visite alarmante d’un voisin vivant à quelques mètres de chez elle. En se promenant virtuellement dans la rue à l’aide du service, l’homme a en effet eu la surprise de tomber sur des images présentant les deux fillettes de la femme. Des images où ces dernières apparaissaient dans leur plus simple appareil.

La mère de famille s’est tout de suite précipitée sur son ordinateur afin de vérifier les dires de son voisin. Elle est tombée elle aussi sur ces images. Google avait bien pris en photo ses deux petites filles alors qu’elles se trouvaient à proximité de la pataugeoire installée devant la maison.

Conformément aux règles en vigueur dans la communauté européenne, la firme avait pris soin de flouter les visages des enfants, mais leur corps était parfaitement visible.

Le visage des fillettes était flouté, mais pas leur corps

Choquée, la femme a immédiatement signalé l’image et elle a en plus contacté la police. Tout est rentré dans l’ordre depuis, mais les médias britanniques se sont très vite emparés de l’affaire et de nombreuses critiques ont commencé à fuser à l’encontre du service et de sa politique en matière de confidentialité et de protection de la vie privée.

Une réaction assez logique, car ce n’est pas la première fois que Street View est confronté à un tel problème.

Le service avait en effet diffusé en 2010 des images présentant un enfant de trois ans entièrement nu. L’affaire avait provoqué un véritable scandale à l’époque et Google avait été sommé de s’expliquer. Le même problème s’était d’ailleurs posé un an plus tôt, cette fois avec des photos prises devant la maison du ministre britannique de l’époque. Le Commissaire à l’information du gouvernement avait d’ailleurs envisagé de lancer une enquête afin de déterminer s’il s’agissait ou non d’un cas isolé et il avait menacé le géant américain de représailles.

Laura Haslam pense pour sa part qu’il est tout à fait anormal qu’un service comme Street View diffuse de telles images.

Dans le fond, elle a bien évidemment raison. Toutefois, il ne faut pas non plus oublier que le service est totalement automatisé. Personne ne vérifie les images avant leur publication. Ces dernières sont en effet assemblées et mises en ligne par des algorithmes. Google n’a donc pas sciemment pris la décision de publier ces photos.

En outre, on peut aussi se demander si cette mère de famille a pris la bonne décision en laissant ses deux fillettes se promener entièrement nues dans le jardin de la demeure familiale, un jardin donnant directement sur la rue.