Google teste Fuchsia OS sur le Pixelbook

Cela fait plus d’un an que Google teste son nouveau système d’exploitation baptisé « OS Fuchsia ». Durant tout ce temps, le géant du net a su garder le mystère autour dudit système. Aucune information détaillée n’a été dévoilée jusqu’à ce jour. La firme de Mountain View vient cependant de publier un guide dédié aux développeurs qui veulent télécharger le système Fuchsia sur le Pixelbook.

Le Github de Fuchsia vient en effet de se voir adjoindre une nouvelle page où sont postées des explications détaillées sur la procédure pour installer l’OS Fuchsia sur le nouveau Chromebook de Google. Il s’agit vraisemblablement d’une expérience, mais le groupe n’a donné aucune précision sur le sujet.

PixelBook : image 2

Pour l’instant, Fuchsia apparait plus comme une plateforme de développement que comme une possible alternative aux traditionnels Android et Chrome OS.

OS Fuchsia, le projet secret de Google

Pour une raison inconnue, Google a entretenu un grand mystère autour de l’OS Fuchsia. Aucune information n’a été dévoilée en un an, à part quelques indications très laconiques.

Rien n’a ainsi filtré, que ce soit sur son usage ou même son interface. Jusqu’à ce fameux test sur le Google Pixelbook, un test permettant au moins d’avoir la preuve de l’existence de ce système d’exploitation.

D’autres secrets pourraient également se dévoiler suite à la publication du système sur le dernier Chromebook haut de gamme de la marque.

Si Google a choisi le Pixelbook pour le tester, alors cela signifie sûrement que l’OS Fuchsia se destine principalement aux ordinateurs portables positionnés sur un segment nomade. Outre le Pixelbook, il a d’ailleurs été testé sur Chromebooks NUC d’Intel et Switch Alpha 12 d’Acer.

Une suite du projet « Andromeda » ?

Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, « Andromeda » est un projet de Google qui remonte à 2016.

La firme de Mountain View avait alors annoncé son ambition d’unifier ses deux systèmes Android et Chrome OS. Le projet est cependant tombé à l’eau et ses développeurs ont été affectés à d’autres recherches. Depuis les premières rumeurs entourant l’OS Fuchsia, beaucoup ont pensé qu’il s’agit de la suite du projet avorté.

Néanmoins, les révélations succinctes de Google semblent démentir la rumeur. Le développement de ce nouveau système d’exploitation est basé sur le micronoyau Zircon construit par le géant du web lui-même et non sur les noyaux Linux typiques propres à Android et Chrome OS.

Il ne reste plus qu’à attendre de nouvelles révélations de la part Google pour en savoir plus.