Google travaille sur une fonctionnalité permettant de détecter les séismes pour Android

Google travaille actuellement sur un projet qui permettra aux téléphones Android de nous alerter sur des séismes imminents. Un concept baptisé Android Earthquake Alerts System.

Pour ce faire, la firme compte utiliser les accéléromètres qui sont déjà présents dans nos smartphones, et s’en servir comme dispositifs de base capable d’agir comme un mini-sismomètre.

Dégâts laissés par un séisme

Photo d’Angelo Giordano. Crédits Pixabay.

Comme vous le savez, les accéléromètres de nos téléphones sont capables de mesurer les mouvements de nos appareils dans l’espace. Et c’est justement cette capacité que Google compte exploiter pour détecter et nous alerter sur les secousses sismiques en cours.

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Le système utilise une technologie qui existe déjà

En gros, le capteur de chaque smartphone va enregistrer la localisation de l’appareil Android, mais également les ondes primaires, l’une des ondes transcrites par les sismogrammes, considérés comme des signaux prémonitoires d’une activité sismique.

Ces données seront ensuite relayées vers un serveur dédié qui traitera les informations fournies par l’ensemble du réseau. On pourra ainsi se préparer aux tremblements de terres, à leurs localisations et leurs intensités.

Marc Stogaitis, ingénieur logiciel Android chez Google, a notamment indiqué qu’installer un réseau de sismomètres sur le terrain comme ce qui a été fait en Californie ne pourra pas se faire sur toutes les zones impactées du monde. Par contre, avec ce nouveau système de détection, le travail sera facilité, en plus d’être plus efficient en matière de recueil des données sismiques.

Le plus large réseau de détection sismique au monde

Toujours selon Stogaitis, chaque terminal Android pourvu d’un accéléromètre pourra ainsi servir de mini-sismomètre. Ces appareils Android se joindront alors à des millions de smartphones pour constituer le « plus large réseau de détection de tremblement de terre » au monde, à un coût très réduit.

En effet, la mise en place d’un système physique de détection, comme celui de la Californie, coûte cher et est sujette à de nombreuses prérogatives techniques. Des limites auxquelles le nouveau dispositif de Google pourra s’affranchir. D’ailleurs, la firme prévoit également de concevoir une API permettant de mieux faire face aux séismes.

En outre, les données recueillies et les zones impactées seront mises à disposition du grand public via une simple recherche sur Google. Les informations seront donc à la portée de tout le monde. Ou presque. La Chine sera en effet mise de côté, les smartphones qui y sont vendus ne comportant pas les services offerts par Google.