Google va bientôt bloquer les notifications abusives sur Chrome

La fonction de limitation des notifications de Google Chrome sera activée au mois de juillet. Il s’agit d’une nouvelle fonctionnalité qui bloquera automatiquement les sites qui affichent tout le temps des notifications spam. La firme de Mountain View projette également de lancer Chrome 84 le même jour.

Le système de spam anti-notification fonctionne déjà en tant que paramètre opt-in dans Chrome 80 depuis le mois de février. À compter du 12 juillet prochain, une version améliorée de l’option sera déployée comme fonctionnalité par défaut afin de protéger tous les utilisateurs des notifications abusives.

Chrome nous permettra bientôt de gérer plus facilement nos onglets

Crédits Pixabay

A cet effet, les demandes de notification seront masquées sous une icône en forme de petite cloche barrée qui se trouve dans la barre d’URL Chrome sur les ordinateurs et sous une barre d’outils sur les appareils mobiles.

Les avantages du déploiement

Si l’on en croit Google, l’initiative a été prise pour offrir aux internautes une meilleure expérience de navigation. Dès que le système de spam anti-notification sera fonctionnelle, les utilisateurs ne seront plus obligés d’autoriser les notifications pour pouvoir accéder au contenu d’un site.

Par la même occasion, ils ne verront plus de pré-invites trompeuses ainsi que des pop-up de notification qui prennent la forme de messages de chat, d’avertissements ou de dialogues système.

Grâce à l’interface utilisateur de notification plus silencieuse, les internautes seront moins exposés aux campagnes de phishing. Il n’est pas rare de voir des sites qui utilisent les notifications pour inciter les utilisateurs à partager des informations d’ordre personnelles. La mise à jour du système pourrait en outre réduire la promotion et l’hébergement des logiciels malveillants ou indésirables.

À lire aussi : Chrome va enfin proposer des groupes pour les onglets

La fonctionnalité a sa limite

Dans un article de blog publié sur le blog de Chromium, Google précise que «la protection contre les notifications abusives dans Chrome 84 n’affectera que les nouvelles demandes d’autorisation de notification de sites abusifs ». Cela signifie que les utilisateurs qui ont autorisé les pop-up par le passé vont continuer à en recevoir.

Google projette toutefois de chercher une solution à ce problème. Quant aux propriétaires de sites, ils peuvent dès maintenant vérifier si leurs sites risquent d’être bloqués en juillet ou non. De plus amples informations à ce sujet sont disponibles dans le centre d’aide de Search Console.

À lire aussi : Google va fabriquer ses propres puces pour Pixel et Chromebooks

Mots-clés chromegooglespam