Google va compresser les pubs

Google a fait une annonce de la plus haute importance. La firme va en effet utiliser Brotli pour compresser les annonces graphiques diffusées par le biais de son réseau display. Les pubs du géant américain vont donc bientôt charger plus vite.

Brotli a été présenté en septembre 2015 et il succède à Zopfli, le précédent algorithme de compression de la marque américaine.

Google Brotli

Disponible en open source depuis son lancement, il est utilisé dans plusieurs produits de l’entreprise et les développeurs ont la possibilité de le télécharger sans la moindre restriction. Le code source du projet est en effet disponible en accès libre sur Github.

Google va compresser les publicités graphiques diffusées sur son network

Google a donc pris la décision d’utiliser son algorithme dans le cadre de son programme publicitaire, et plus précisément pour réduire la taille – ou le poids – des annonces graphiques.

Plutôt enthousiaste, la firme promet d’ailleurs une réduction de l’utilisation des données de l’ordre de 15 à 40 % environ et en fonction des annonces.

Attention cependant, car Brotli ne sera pas activé pour toutes les annonces. En réalité, et comme la firme le précise bien dans la note publiée sur son blog officiel, il ne le sera que lorsque c’est techniquement possible. Toutefois, Google estime que la mise en place de cet algorithme aura des effets bénéfiques chez les internautes.

Et pas uniquement en termes de taille ou de vitesse de chargement.

Des pages plus rapides à charger

Grâce à l’intégration de l’algorithme au programme publicitaire de la marque, les annonces graphiques consommeront aussi moins d’énergie et cela devrait avoir un impact considérable sur l’autonomie des appareils nomades comme les ordinateurs portables ou les smartphones. Du moins chez les personnes passant leur vie sur Internet.

Tout n’est pas rose pour autant. Le problème de Brotli, c’est qu’il n’est pas encore supporté par tous les navigateurs du marché. Pour l’heure, l’algorithme est uniquement supporté par Chrome, Firefox, Opera et Microsoft Edge. Safari ne l’implémente pas encore complètement.

Google multiplie les effets d’annonce sur le terrain de la publicité en ce moment. Il faut effectivement rappeler que la firme compte mettre en place un bloqueur de publicités dans la prochaine version de Chrome, un bloqueur qui se focalisera sur les annonces les plus invasives uniquement.

Mots-clés googlepublicitéweb