Google va utiliser ses caméras Nest Cam pour surveiller les patients atteints du Covid-19

Google et l’hôpital Mont Sinai vont utiliser des caméras Nest Cam pour surveiller à distance les personnes infectées par le Coronavirus COVID-19. Cela va permettre de réduire les risques pour les médecins qui doivent contrôler les patients, et d’éviter ainsi qu’ils n’attrapent le virus à leur tour.

L’utilisation des caméras Nest Cam offre une approche plus sûre : les responsables vont installer deux caméras dans chaque chambre. Une pour contrôler les patients et interagir avec eux, l’autre pour surveiller les signes vitaux. Des consoles installées dans les infirmeries vont permettre au personnel soignant de surveiller leurs patients, ainsi que de répondre à certaines demandes sans avoir à enfiler d’équipements de sécurité.

L'entrée d'un hôpital

Crédits Pixabay

Le Mont Sinaï a commencé à recevoir le système de surveillance depuis la semaine du 11 mai. De son côté, Google planifie de fournir 10 000 Nest Cams aux hôpitaux des États-Unis.

Les spécificités de la Nest Cam

Ce nouvel appareil de surveillance à 185 euros est une Dropcam légèrement améliorée. La caméra offre une qualité d’image 1080p, ce qui est largement suffisante pour garder un oeil sur les patients. La Nest Cam est également dotée d’un système de détection de mouvements qui décompose la vidéo en mouvements et avertit les utilisateurs via l’application que quelque chose a bougé dans le cadre.

Reste à voir si la configuration particulière de la Nest Cam aidera vraiment les travailleurs de la santé à mieux s’occuper de leurs patients sans être exposé au virus COVID-19.

Les équipements pour lutter contre le Covid-19

Dans de nombreux pays, alors que les hôpitaux ont du mal à fournir les équipements de base aux travailleurs de la santé, les entreprises technologiques s’efforcent de combler le manque. Apple a par exemple fait don de “millions” de masques aux professionnels de la santé en Europe et aux États-Unis. Alibaba et son fondateur Jack Ma ont également fait un don de masques, de kits de test, de combinaisons de protection et d’écrans faciaux, tandis qu’Elon Musk de Tesla a proposé de fabriquer des respirateurs.

Le nouveau ventilateur à haute pression VITAL (Ventilator Intervention Technology Accessible Localement) développé par la NASA pour traiter le Coronavirus a reçu de son côté l’approbation de la FDA via une autorisation d’utilisation d’urgence accélérée. Il a été testé avec succès sur un “simulateur de patient humain” à l’école de médecine Icahn du Mount Sinai à New York.

Mots-clés Coronavirusgoogle