Google veut nous aider à récupérer nos photos sur notre ordinateur

Google ne mise apparemment pas tout sur le “cloud”. Preuve en est, il vient de signer un gros chèque dont le montant n’a pas encore été communiqué pour mettre la main sur une société qui propose exactement le contraire : Odyssée. Et vous savez quoi ? Ce rachat pourrait changer pas mal de choses, et même être profitable à Google+.

La première chose à savoir, au sujet du rachat, c’est qu’il porte autant sur l’application mobile développée par Odyssée que sur les différents brevets déposés par l’éditeur. En outre, toute l’équipe en charge du projet va être directement intégrée à la division en charge du développement du réseau social de la firme.

Google Odyssée

Google vient de faire une nouvelle acquisition très intéressante.

Ce n’est pas un détail anodin, puisque la technologie développée par la fine équipe devrait être prochainement intégrée aux applications mobiles de Google+. Oui, et c’est plutôt une bonne nouvelle si vous voulez mon avis.

La technologie développée pour Odyssée va être intégrée aux applications mobiles de Google+

Si vous ne connaissez pas l’outil, alors peut-être faut-il commencer par le présenter en quelques lignes. Alors que la plupart des applications de photos cherchent à envoyer nos clichés sur les internets, pour que nous puissions ensuite les synchroniser avec nos différents terminaux, Odyssée propose exactement le contraire. A la base, cet utilitaire sert effectivement à rapatrier sur un ordinateur toutes les photos et toutes les vidéos prises sur un terminal nomade.

Une solution idéale pour les personnes souhaitant sauvegarder leurs photos de vacances par exemple.

Odyssée était disponible sur les deux principales plateformes mobiles du marché, et donc sur iOS et Android. L’application a cependant tiré sa révérence au début de la semaine et il n’est donc plus possible de la télécharger. Au train où vont les choses, il ne serait pas surprenant de voir rapidement surgir une mise à jour pour Google+.

Mots-clés google