Google veut rendre Internet encore plus fluide avec son protocole BBR

Google a commencé à développer un protocole de gestion de la congestion des paquets l’année dernière. Dernièrement, la firme de Mountain View l’a intégré au sein de Google Cloud Platform (GCP). Le nouvel algorithme est appelé BBR pour Bottleneck Bandwidth and Roundtrip propagation time. Il mesure les capacités du réseau et détermine ainsi un modèle d’exploitation de l’infrastructure.

« C’est le même BBR qui amplifie le trafic TCP de google.com et améliore le débit du réseau de YouTube de 4 % en moyenne dans le monde – et de plus de 14 % dans certains pays. » a expliqué l’équipe de Google en charge du projet. Le géant IT souhaite ainsi être en mesure de satisfaire les nouvelles attentes en haut débit des services.

Google Assistant France

Actuellement, la firme compte poursuivre ses tests. Elle invite également les internautes intéressés à rejoindre le groupe public de discussions sur le développement de BBR.

Un paradigme complètement nouveau

Les actuels protocoles de contrôle de la congestion du réseau ne satisfont plus les services sur Internet qui ne cessent d’évoluer. Ils fonctionnent selon le principe de la perte des paquets pour alléger les mémoires tampons des routeurs et switch. Ils se contentent donc de gérer les embouteillages lorsqu’ils surviennent.

Les ingénieurs de Google sont alors partis de zéro pour appréhender la solution.

Ils ont recouru à un paradigme complètement nouveau. « Pour décider à quelle vitesse envoyer des données sur le réseau, BBR considère la vitesse à laquelle le réseau fournit des données. » a expliqué l’ingénieur en chef Neal Cardwell sur le blog de GCP.

Le spécialiste a ajouté que le nouveau protocole utilise le modèle d’exploitation qu’il a déterminé pour contrôler à la fois la rapidité avec laquelle il envoie les données et la quantité maximale de données qu’il est prêt à autoriser dans le réseau à tout moment.

Par conséquent, il permet à l’éditeur d’anticiper les risques d’embouteillage.

À la vitesse de la lumière

Le protocole BBR permet d’améliorer largement les usages et performances des réseaux internet. Il contribue à optimiser le chargement des applications, à limiter les congestions et à réduire la latence. Il offre ainsi un accès rapide aux services cloud.

Par ailleurs, les pages des sites web se chargeront plus rapidement dans le navigateur du visiteur.

D’après Jason Cohen, le fondateur et CTO de WordPress Engine, « BBR permet aux 500.000 sites WordPress sur notre plate-forme de se charger à la vitesse de la lumière. » Selon Google, BBR va améliorer les débits de deux mille sept cents fois comparés à Cubic, le meilleur protocole actuellement.

Mots-clés googleweb