Google veut vous aider à lutter contre les spoilers

Marre que vos amis vous racontent l’intégralité des derniers épisodes de Game of Thrones, The Walking Dead ou même Doctor Who avant que vous n’ayez le temps de les voir ? Pas de problème, Google a pensé à vous et la firme américaine a ainsi décidé de se lancer dans un nouveau combat, en luttant contre l’un des pires maux de notre siècle : le spoiler. Enfin presque, parce que la réalité n’est pas aussi séduisante.

Imaginez un instant. Médecin urgentiste, vous avez passé ces quinze dernières heures à vous occuper d’une dizaine de patients. Vous n’avez pas eu le temps de souffler et vous êtes littéralement épuisé.

Google Spoilers

Fort heureusement, votre tour de garde vient de se finir et vous rentrez chez vous, en vélo, le sourire aux lèvres. Oui, parce que vous savez que le dernier épisode de la douzième saison de Game of Thrones vous attend à la maison.

Même que Sansa est censée se marier et qu’il va forcément se produire quelque chose.

Les spoilers sont mauvais pour la santé (mentale)

Soudain, votre téléphone vibre au fond de votre poche. Ni une, ni deux, vous pilez net en faisant un magnifique dérapage qui restera gravé dans les annales du Vélib’. Votre main file vers votre poche et attrape votre Galaxy S6 Edge flambant neuf du bout des doigts.

C’est un message privé envoyé par votre meilleur ami sur Facebook.

Il ne comporte qu’une poignée de mots, mais ils vous arrachent plusieurs sanglots : “Hé slt comman sa va. Di, tu a vu, Sansa elle é morte, Hodor sé assi dessu pendan le mariaj, trop lol. Et apré il a mangé Jon Snow et les quinz gamin quil vené davoir avec Mance Raider”. Là, sans hésiter, vous vous jetez sous le premier bus qui passe.

Comment peut-on faire autant souffrir quelqu’un avec un message à l’orthographe aussi approximative ?

Les internets, et les spoilers, peuvent s’avérer dangereux et Google en a bien conscience. C’est précisément ce qui a poussé la firme à déposer un nouveau brevet le 7 avril dernier. Un brevet décrivant un système capable de suivre la progression d’un internaute dans le visionnage d’une série pour filtrer ensuite tous les contenus accessibles sur le réseau des réseaux, en gommant chaque spoiler dans un claquement de doigts.

Alors bien sûr, rien ne dit que ce document débouchera sur un vrai projet et sur un véritable outil, mais il faut y croire parce que ça pourrait changer le monde.

Ou pas, d’ailleurs.

Mots-clés googlespoilersweb