Google vient de tuer un nouveau service

Google lance fréquemment de nouveaux services, mais il lui arrive aussi d’en tuer, comme nous avons pu le voir récemment au travers de ce dossier. Un nouveau service vient justement de rejoindre le cimetière personnel du géant américain : Bookmarks.

Si ce nom ne vous dit rien, alors sachez que Google Bookmarks était utilisé pour stocker des marque-pages, et donc des pages de sites.

Le moteur de recherche de Google
Crédits Unsplash

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce dernier n’avait rien à voir avec l’outil intégré à Chrome et il possédait ainsi son existence propre.

A lire aussi : Google Maps accusé de mettre en danger des alpinistes

Clap de fin pour Google Bookmarks

L’avantage de Google Bookmarks se situait du côté de son ouverture.

Le service existait sous la forme d’un service dédié et il était donc possible d’y accéder depuis n’importe quel navigateur. Il n’était donc pas nécessaire d’utiliser Chrome ou d’importer les marque-pages de ce dernier pour retrouver nos sites préférés.

Relativement complet, Google Bookmarks ne se contentait pas de lister les pages ajoutées par l’utilisateur. Il était aussi possible de leur affecter des labels pour les archiver et les retrouver plus facilement. Le service s’accompagnait en outre d’un puissant moteur de recherche et de fonctions d’export bien pensées.

A lire aussi : Comment voyager dans le temps avec Google Street View ?

Fermeture prévue le 30 septembre

En dépit de son intérêt, Bookmarks n’a cependant pas évolué d’un iota durant ces dernières années. Il était en effet laissé en friche. Et à présent, si vous vous connectez avec votre compte, alors vous serez accueilli par un message situé dans un bandeau jaune. Un message vous informant de la fermeture définitive du service.

Calée pour le 30 septembre prochain, cette fermeture sonnera donc la fin de Google Bookmarks. Les utilisateurs qui le souhaitent peuvent cependant exporter leurs listes de pages pour les réutiliser ensuite dans d’autres services. Ils devront néanmoins le faire avant la date butoir, et donc avant le 30 septembre prochain. Passé ce délai, leurs marque-pages ne seront en effet plus récupérables.

Si l’on comprend bien entendu pourquoi Google ferme de temps à autres ses services les moins populaires, on ne peut pas s’empêcher de penser que Bookmarks avait peut-être un avenir. Et avec une refonte complète, il aurait même pu s’imposer durablement chez les étudiants ou les chercheurs.

Mots-clés google