Google VPN : un outil de sécurité fiable selon NCC

Il existe de nombreux services VPN qui revendiquent des protections sans faille en matière de confidentialité et de sécurité. Cela dit, les preuves pour étayer leurs affirmations ne sont pas toujours à la hauteur des attentes. Malgré tout, quelques-uns arrivent à se démarquer des autres et sont validés par des experts dans le domaine.

Personne ne doute de la capacité technique de Google à créer un réseau virtuel privé. Cependant, compte tenu de son statut, qui est avant tout un annonceur et un moteur de recherche, beaucoup se demandent ce que vaut Google VPN, intégré au service Google One. D’après un audit indépendant, il est plutôt bon.

Crédits Pixabay

Google VPN est gratuit pour les abonnés ayant souscrit un abonnement Google One de 2 To ou plus. Pour l’instant, il n’est disponible que pour Android, mais le géant du web indique qu’il sera disponible sur iOS, Windows et MacOS « bientôt ».

Résultat de l’audit disponible en ligne

Google a chargé NCC Group, une société britannique spécialisée dans la sécurité et la vérification des logiciels, de rédiger un rapport public sur l’efficacité de Google VPN. Le rapport de 19 pages, rédigé par une équipe de six experts en cybersécurité, est désormais disponible gratuitement au format PDF.

Vous pouvez le lire pour vérifier la méthodologie et les conclusions de l’équipe. En gros, ledit rapport indique que Google VPN possède « une posture de sécurité très robuste » et que son tunnel de trafic chiffré constitue une protection efficace contre les méthodes d’attaque les plus courantes.

Google VPN : conforme aux normes du secteur, mais pas garanti à 100 %

Bien que le système d’examen interne de Google ne suffise pas à garantir à 100 % que des pirates ou des employés malhonnêtes ne puissent pas accéder à des données privées, le système de contrôle, de vérification et d’audit est conforme aux normes du secteur. NCC Group a noté que le tunnel de trafic crypté de Google VPN est suffisant pour bloquer l’enregistrement conventionnel de l’activité du téléphone et du Web.

Tout cela est beau, mais Google a suffisamment de données et de savoir-faire technologique pour suivre les utilisateurs sans cet accès s’il le souhaite. Avec les scandales à répétition, la méfiance des internautes n’est pas prête de s’estomper.