Grâce à cette bague, vous pourrez utiliser une fausse empreinte digitale pour déverrouiller votre téléphone

Vous êtes de ceux qui utilisent leurs empreintes digitales pour déverrouiller smartphone et autres appareils électroniques ? Si la technologie est vraiment pratique et à première vue très sécurisée, elle n’en demeure pas moins risquée pour votre vie privée.

Imaginez un peu que vos données biométriques ne tombent entre les mains des hackers qui ne vont pas se priver pour les utiliser à des fins malhonnêtes ?

Cette bague imaginée par Kaspersky est un peu particulière

Cette bague imaginée par Kaspersky est un peu particulière (crédits Kaspersky)

C’est dans cette optique que Kaspersky Lab, une société russe spécialisée dans la cyber sécurité, a développé un gadget vraiment très particulier qui pourrait être LA solution aux vols de données biométriques : une bague qui est capable de créer une fausse empreinte digitale.

Comment ça marche ?

En collaboration avec le designer suédois Benjamin Waye, Kaspersky Lab est parvenu à mettre au point une bague surmontée d’une pierre très spéciale. Fabriquée en caoutchouc et imprimée en 3D, la pierre est en effet composée de « milliers de fibres conductrices » qui, à l’aide d’un outil logiciel, permettent de produire une empreinte artificielle.

Chaque bague présente la particularité d’être dotée d’une empreinte digitale unique qui n’est pas stockée dans les bases de données, ce qui permet d’éviter les fuites.

« Cet anneau peut être utilisé pour authentifier l’utilisateur avec des systèmes biométriques, tels qu’un téléphone ou un verrou de porte intelligente. Et si les données de l’empreinte de l’anneau fuient, l’utilisateur peut bloquer cet anneau et le remplacer par un nouveau — et leurs propres données biométriques uniques ne seront pas compromises », a expliqué Kaspersky.

Une solution à peaufiner

Il ne s’agit pour l’instant que d’un concept. Kaspersky a admis que le gadget comporte encore plusieurs failles auxquelles il faudra encore trouver des solutions viables : par exemple, que faire si jamais la bague venait à être égarée ?

En tout cas, pour Kaspersky, la meilleure solution serait que les systèmes de protection soient installés DANS les appareils électroniques à sécuriser. Cela permettrait d’empêcher les hackers d’accéder aux données privées et de les voler.

Si l’idée est intéressante, pour l’instant, les géants du secteur tels qu’Apple, Google ou encore Qualcomm utilisent des puces spéciales pour stocker les données biométriques des utilisateurs de Smartphones. Il faudra encore patienter avant que des solutions plus sophistiquées comme la bague de Kaspersky ne débarquent un jour sur le marché.