Grâce à un drone, un journaliste a découvert un nouveau monument mégalithique en Irlande

Anthony Murphy est à la fois journaliste, chercheur, historien et écrivain. Depuis un bon bout de temps, il explore la zone où se situe le Newgrange, dans le comté de Meath, en Irlande. À sa grande surprise, lors d’une récente canicule, il a pu constater la présence d’un henge sur les images capturées par le drone qu’il pilotait. La température extrême aurait joué un rôle primordial dans la trouvaille.

Le monument aurait été construit sur la vallée de la Boyne, il y a environ 500 ans après Newgrange, et date d’approximativement 3000 ans avant J.C. Selon le chercheur, il pourrait mesurer jusqu’à 200 mètres de diamètre. Notons qu’un henge est une structure architecturale préhistorique presque circulaire ou ovale délimitée par un fossé ou un talus.

Drone

Pour l’instant, le site de la découverte n’est pas encore accessible au grand public car il fait partie d’un terrain privé. De plus, le ministère du Patrimoine, via le Service des monuments nationaux, a déclaré qu’il venait juste d’apprendre la nouvelle.

Les vagues de sécheresses ont permis la découverte

« Le temps était absolument critique à la découverte de ce monument. J’ai piloté un drone au-dessus de la vallée de la Boyne régulièrement et je n’ai jamais vu ça », a raconté M. Murphy.

Il a expliqué que le peu d’humidité laissée dans le sol « se loge dans les caractéristiques archéologiques un peu plus que dans le sol environnant et que la culture qui pousse hors du sol est plus verte dans les caractéristiques archéologiques et plus sèche à l’extérieur. »

« Donc, quand cette récolte est récoltée, toutes les traces superficielles de ce monument disparaîtront et nous ne pourrons plus voir ce monument pendant 2 ou 3 décennies, selon le moment où nous aurons une autre période de sécheresse prolongée comme celle-ci », a-t-il poursuivi.

Le centre d’un paysage sacré beaucoup plus grand

Inefficaces en matière de défense, tout porte à croire que les henges étaient des places culturelles, cultuelles, cérémonielles, rituelles, ludiques, sportives ou tout cela à la fois.

« Je crois que Newgrange est juste le centre d’un paysage sacré beaucoup plus grand et je pense qu’il y avait toute une série d’installations construites pour les pèlerins à Newgrange dans la préhistoire », a souligné l’archéologue Dr Geraldine Stout, un spécialiste du sujet.

« Généralement nous croyons que ces monuments ont été construits jusqu’à 500 ans après l’utilisation principale de Newgrange et dans beaucoup de cas, ils entourent réellement la zone des monuments. »

Le Service des monuments nationaux envisage d’effectuer un travail technique supplémentaire dans l’objectif de déterminer la nature du site.

A titre de rappel, le Newgrange, un tumulus de 85 mètres de diamètre, est l’un des plus célèbres sites archéologiques d’Irlande.