Quand un robot nous en a appris plus sur l’intérieur de la grande pyramide de Khéops

La grande pyramide de Khéops est l’un des monuments les plus imposants du plateau de Gizeh, où elle trône fièrement depuis plus de 4 millénaires. Cette structure gigantesque a longtemps intrigué les chercheurs qui estiment qu’elle renferme encore de nombreux mystères. Ces dernières années, les experts n’ont pas ménagé leurs efforts pour percer les secrets de cette pyramide.

En dépit de cela, il existe encore des zones d’ombres sur lesquelles ils n’ont pas réussi à faire la lumière. En 2010, avec l’aide de ses collègues, l’ingénieur Rob Richardson, de l’université de Leeds, s’est lancé le défi de créer un robot explorateur qui devait étudier en détail l’intérieur de la pyramide de Khéops.

Les pyramides de Gizeh

Photo de Pete Linforth. Crédits Pixabay

La création de ce robot a pris cinq longues années, mais cela en a valu la peine.

Un processus de création méticuleux

Rob Richardson admet que la construction de ce robot explorateur n’a pas été des plus faciles. Durant la phase de sa conception, les chercheurs ont dû faire de leur mieux pour que le dispositif soit le plus léger possible.

« Cette conception était très difficile. Le robot devait être extrêmement léger – et au final, nous l’avons réduit à 5 kg. Sa légèreté nous évitait de dépenser beaucoup d’énergie – à la fin, les défis ont commencé à devenir des opportunités. Nous avons développé un système qui déplaçait le robot très doucement dans le passage », a-t-il expliqué.

Pour sa première mission, en 2010, ce robot a été envoyé à 60 m de profondeur, dans un puits de 20 cm2. Il devait alors filmer l’intérieur de ce puits, sans endommager la structure durant son passage.

À lire aussi : Une nouvelle révélation sur la cavité de la pyramide de Khéops

Des hiéroglyphes mis à jour

La mission d’exploration de ce robot a cependant été un succès. Comme le rapporte Rob Richardson, il a pu capturer des images de hiéroglyphes peints en rouge sur le sol d’une chambre cachée. Le robot est également tombé sur une structure de pierre qui lui a bloqué le passage.

Malheureusement, l’équipe de Rob Richardson n’a pas pu aller au-delà de ce bloc de pierre :

« À environ 50 mètres le long du puits – plusieurs mètres avant ce que nous pensons être la fin, une pierre bloque tout accès. »

Ils ignorent ce qui se cache derrière cette structure. D’après Rob Richardson, « personne ne connaît l’utilité de ce puits: certaines théories affirment qu’il ne s’agirait que d’une simple aération. D’autres pensent qu’il servirait d’accès à une tombe funéraire. »

Rob Richardson a fait appel au réalisateur William Westaway pour créer un film à partir des vidéos enregistrées par son robot explorateur. Un film qui a été mis en ligne en début d’année, sur la chaine Ancient Architects.

À lire aussi : Khéops et le Big Void, un mystère qui perdure

MAJ : La version initiale de cet article laissait entendre que le travail accompli par ce robot était récent. Ce n’est pas le cas. L’opération remonte en 2010 et le texte a donc été édité.