Il y a un gros problème avec l’Amazonie

La forêt amazonienne se porte mal. C’est ce que nous révèle une étude publiée le 14 juillet 2021 dans la revue Nature. L’Amazonie a longtemps été considérée comme un puits de carbone. Cependant, aujourd’hui, elle se serait transformée en une source de CO2. Cette situation est loin de rassurer les chercheurs, et pour cause !

Les émissions de dioxyde de carbone provenant de la forêt amazonienne risquent d’aggraver le réchauffement climatique. Le problème vient surtout du sud-est de l’Amazonie. D’après les experts, cette partie de la forêt amazonienne émet désormais plus de 1,1 milliard de tonnes de CO2 par an.

L'Amazonie, le poumon de la planète
L’Amazonie, le poumon de la planète

L’Amazonie rejette donc plus de dioxyde de carbone qu’elle n’en absorbe. Et cela n’augure rien de bon pour notre planète.

A lire aussi : Le dernier homme d’une tribu amazonienne est mort de la Covid-19

La déforestation en cause

Comme vous pouvez vous en douter, les activités humaines sont à l’origine de ce changement.

« La déforestation et la dégradation de la forêt réduisent les capacités de l’Amazonie à agir comme un puits de carbone », expliquent les chercheurs.

Ces derniers ont découvert que la partie est d’Amazonie est devenue plus chaude, plus sèche et plus sujette aux incendies que le reste de la forêt.

Cette région émet également une quantité plus importante de gaz à effet de serre. Malheureusement, le nombre d’arbres capables d’absorber le CO2 par photosynthèse n’est plus suffisant. Et c’est ce que déplore Luciana Gatti, chercheur à l’Institut national de recherche spatiale du Brésil :

 « La première mauvaise nouvelle est que les feux de brousse produisent environ 3 fois plus de CO2 que ce que la forêt absorbe. »

A lire aussi : L’Amazonie risque d’aggraver le changement climatique

Une situation qui inquiète les chercheurs

La déforestation et la dégradation de la forêt ne sont pas les seuls facteurs responsables de cette situation. Les chercheurs ont également pointé du doigt le changement climatique. Les résultats de cette nouvelle étude inquiètent beaucoup les experts.

Sur le long terme, ces nombreux facteurs pourraient remettre « en cause la capacité des forêts tropicales à séquestrer à l’avenir de larges volumes de CO2 dérivé des énergies fossiles. » Il faut savoir que la forêt amazonienne stocke actuellement 450 milliards de tonnes de dioxyde de carbone. Si toute cette quantité de CO2 finit par être libérée dans l’atmosphère, cela risque d’accélérer le changement climatique.

Pour les chercheurs, il est urgent de trouver une solution au problème posé par l’Amazonie.

Mots-clés amazonie