Il y a un gros problème avec l’Arctique

En février 2021, les habitants du Texas et de la Louisiane ont été touchés par des vagues de froid polaire. La chute fulgurante des températures a fait des centaines de morts aux États-Unis et a causé plusieurs millions de dollars de dégâts. Au Texas par exemple, plusieurs canalisations d’eau ont explosé à cause du froid.

Des chercheurs de l’Université du Massachusetts Lowell se sont intéressés aux causes de ce froid polaire. À en croire une étude qu’ils ont publiée dans la revue Science, l’origine de ce froid hivernal se trouverait dans l’Arctique. Et le réchauffement climatique y serait pour quelque chose.

Crédits Pixabay

D’après les auteurs de cette étude, les hausses de température affaiblissent et étirent le vortex polaire qui est censé maintenir le froid dans l’Arctique.

A lire aussi : On a évité le pire en Antarctique

La perturbation du vortex polaire en cause

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont utilisé des données observationnelles et des modèles climatiques. Leur objectif était de démontrer l’existence d’événements qui provoquent l’étirement du vortex polaire. Au lieu de maintenir sa forme circulaire, le vortex est devenu ovale.

Les chercheurs parlent d’une perturbation du vortex polaire stratosphérique. D’après eux, elle se traduit par « des périodes de froid extrême dans les latitudes moyennes du Nord. » Cette découverte a pour le moins surpris les chercheurs.

A lire aussi : Il y a des lacs cachés sous l’Antarctique

Une situation qui risque d’empirer

Au départ, ils n’étaient pas sûrs d’obtenir de tels résultats.

« Cela semble très contre-intuitif et inattendu d’avoir ce réchauffement très prononcé dans l’Arctique et que cela provoque un refroidissement dans d’autres régions », a déclaré Mathew Barlow, co-auteur de l’étude.

Il a poursuivi en expliquant qu’il avait été « un peu surpris que les résultats soient si clairs, que nous ayons été capables d’établir un lien aussi direct. »

Au vu de la situation actuelle, le réchauffement climatique dans l’Arctique risque d’empirer. Et cela n’augure rien de bon pour nous.

« Le changement climatique dans l’Arctique n’est pas seulement quelque chose à déplorer pour les ours polaires. Cela peut vraiment vous affecter, vous », a noté Mathew Barlow.

À en croire les chercheurs, d’autres vagues de froid extrêmes risquent encore de toucher l’Asie, le Canada et les États-Unis.

« L’Arctique se réchauffe à un rythme deux fois plus rapide que la moyenne mondiale et les phénomènes météorologiques hivernaux violents seront en augmentation dans de nombreuses régions très peuplées des latitudes moyennes », lit-on.

Mots-clés arctique