Grosse chute de trafic pour Pornhub

Les choses vont mal pour Pornhub depuis un certain temps. Après la parution de l’article publié en novembre 2020 par le New York Times, le géant du divertissement pour adultes a été la cible de plusieurs poursuites judiciaires. Des organisations de lutte contre le trafic sexuel ont même exigé sa fermeture.

L’étau se resserre de plus en plus autour Pornhub. Et il semble que sa mauvaise réputation impacte sur les autres plateformes de Mindgeek. Un rapport publié par la firme britannique SimilarWeb nous apprend que le trafic a considérablement baissé sur Pornhub et sur les autres sites du géant montréalais de la pornographie.

Le ventre d'une femme dans la pénombre
Crédits Pixabay

Pornhub était jusqu’alors considéré comme le site numéro un pour adultes. Cela fait désormais partie du passé.

Mindgeek a du souci à se faire

Avant la descente aux enfers de Pornhub, Mindgeek régnait en maître sur l’industrie du porno. Pourtant, il semble que ces temps sont aujourd’hui révolus. Les données de SimilarWeb nous révèlent que la fréquentation de Pornhub a connu une chute vertigineuse au cours de ces derniers mois.

Le nombre de visites mensuelles enregistré par le site pour adultes a baissé de 21% de décembre 2020 à janvier 2021. Les chiffres dévoilés par SimilarWeb ont de quoi alarmer la société mère de Pornhub. Durant cette période, le nombre de visites est en effet passé de 3,2 milliards à 2,5 milliards.

A lire aussi : Windows 10 à moins de 8 €

YouPorn et RedTube en pâtissent

Pornhub n’est pas la seule plateforme de Mindgeek à voir ses chiffres baissés. Comme le montrent les données de SimilarWeb, les nombres de visites mensuelles des sites RedTube et YouPorn ont aussi chuté. Entre décembre et janvier, les chiffres de YouPorn ont baissé de 26%, tandis que ceux de RedTube sont descendus de 32%.

Cette situation profite aux concurrents de Mindgeek. Après la déchéance de Pornhub, Xvideos a gagné en popularité. Ce site appartient à WGCZ. Selon Margaret MacDonald, chercheuse au doctorat à la Faculté de l’information de l’Université de Toronto, le constat est sans appel :

« Ce qui se déroule depuis décembre affecte MindGeek sur tous les aspects. »

Pour l’heure, l’avenir de Pornhub reste encore incertain. Le site est la cible d’une plainte déposée par quarante femmes qui lui réclament 40 millions de dollars en dommages et intérêts. Il est à noter que depuis la publication de l’article du New York Times, Mindgeek a supprimé 10 millions de vidéos de sa plateforme.

Mots-clés pornhub