Groupon a essayé de piquer la marque déposée de GNOME

La GNOME Foundation est particulièrement connue pour être derrière le projet GNOME, l’environnement de bureau bien connu des utilisateurs de Linux. Pour protéger son image, la fondation a ainsi déposé la marque GNOME. Ces derniers mois cependant, les marques déposées créent plus de problèmes qu’autre chose, comme on a pu le voir avec le mélodrame offert par Twitpic et Twitter. Ce coup-ci, c’est au tour de Groupon de s’attaquer à une marque déposée, celle de GNOME.

Cette fois-ci, ça n’aura pas duré longtemps, puisque Groupon s’est déjà rétracté, probablement avant d’aller trop loin dans le bad buzz. Nous ne devrions donc plus entendre parler de cette histoire après aujourd’hui et la saison 2 du feuilleton “Amour, Gloire et Marque Déposée” ne se déroulera pas avec GNOME.

GNOME et Groupon

Tout a en réalité commencé il y a quelques mois, quand Groupon a décidé de lancer une sorte de tablette pouvant servir de point de vente. Cette tablette devait porter le nom de GNOME et c’est donc tout naturellement que la compagnie voulait déposer ce dernier.

Groupon ignorait-elle l’existence de la marque déposée GNOME ou n’en avait-elle simplement rien à faire ? Difficile à dire, mais la suite de l’histoire tendrait plus à indiquer que la seconde hypothèse est la bonne.

Face à cette tentative de dépôt, la GNOME Foundation a réagi et a demandé à Groupon de changer le nom de son produit. Finalement, ça n’a rien donné et c’est hier que la fondation a décidé de passer à l’étape supérieure en lançant une campagne de crowdfunding afin d’avoir les moyens de financer une action en justice.

Devant cette menace, Groupon a finalement décidé d’arrêter les conneries et de changer le nom de sa tablette, des discussions étant actuellement en cours entre la compagnie et la GNOME Foundation afin de trouver un arrangement.

Comme quoi, mine de rien, on ne marche pas aussi facilement sur le logiciel libre.

Mots-clés gnomegroupon