HA446, l’avion qui a “remonté le temps” grâce aux fuseaux horaires

Hawaian Airlines fait beaucoup parler d’elle depuis le début de la semaine et notamment depuis que le vol numéroté HA446 de la compagnie a réussi à “remonter le temps” grâce aux fuseaux horaires. Inutile de le préciser, mais les guillemets ne sont pas là par hasard.

Hawaian Airlines démarre donc l’année 2018 sur les chapeaux de roue. La compagnie hawaïenne peut en effet se vanter d’être la première à avoir réussi à faire atterrir un avion… avant son décollage.

Daech Avion

Pour comprendre toute la subtilité de cette étonnante histoire, il est nécessaire de se replonger dans l’histoire des fuseaux horaires.

Un voyage dans le temps rendu possible par les fuseaux horaires

En 1675, des experts du monde entier se sont réunis afin d’aider les marins à déterminer plus facilement leur longitude en mer. Ils ont alors eu l’idée de créer une référence temporelle mondiale, la fameuse heure moyenne de Greenwich. Ou GMT pour les intimes.

Une référence basée bien entendu sur le méridien du même nom.

Cette dernière a été adoptée par une compagnie ferroviaire britannique moins de deux siècles plus tard avant de s’étendre aux autres compagnies mondiales. Par la suite, elle a cependant été remplacée par le temps universel coordonné (UTC).

Les fuseaux horaires sont utilisés par les Etats pour définir l’heure locale en vigueur sur leur territoire, une heure basée sur un décalage établi par rapport au temps universel coordonné. Ces fuseaux ne se limitent d’ailleurs pas aux frontières des nations et certains pays ont ainsi choisi de diviser leur territoire en plusieurs zones différentes pour éviter un décalage entre l’heure légale et l’heure solaire.

L’avion a décollé en 2018… pour atterrir en 2017

C’est notamment le cas de la Russie ou des États-Unis.

Revenons à présent à notre étonnante histoire. Hawaian Airlines devait initialement faire décoller le vol HA446 d’Auckland en Nouvelle-Zélande le 31 décembre 2017 à 23h55, mais le décollage a été malheureusement retardé de dix minutes et l’avion n’a ainsi pas pu prendre son envol avant le 1er janvier 2018 à 0h05. Il a ensuite filé vers Honolulu et changé par la même occasion de fuseau horaire. Le décalage horaire entre les deux villes est en effet de vingt-trois heures.

L’appareil a donc atterri sur le tarmac le 31 décembre 2017, quelques instants avant le passage à la nouvelle année. Les passagers du vol ont donc réussi à voyager virtuellement dans le temps et à revenir une année en arrière le temps d’un vol.

Amusé, Flight Radar a partagé la nouvelle sur son compte Twitter et cette dernière a rencontré un vif succès. Le message a en effet été retweeté plusieurs milliers de fois en l’espace de quelques heures.

Mots-clés insolite