HacBook : un hackintosh pour 329 $

Apple n’a pas la réputation d’être un constructeur bon marché et il suffit de regarder les prix des Mac pour s’en rendre compte. Ces produits peuvent en effet atteindre plusieurs milliers d’euros pour les configurations les plus musclées. De plus en plus de gens préfèrent donc se tourner vers des hackintosh pour maitriser leurs dépenses.

Ces machines sont généralement moins chères, mais elles nécessitent des connaissances techniques avancées. Pour monter un hackintosh, il faut en effet se retrousser les manches et assembler son unité centrale soi-même, armé en tout et pour tout d’un simple tournevis.

hacBook

Le HacBook Elite semble tout droit sorti des années 2000 mais il est nettement moins cher qu’un MacBook.

C’est évidemment un problème pour le quidam moyen puisque ce dernier n’a pas les compétences requises.

HacBook, un hackintosh aux allures de PowerBook

Fort de ce constat, HacBook a donc décidé de se lancer sur le marché et de vendre des HP EliteBook reconditionnés sur lesquels a été installé la dernière version d’OS X. Si l’on en croit le site de l’entreprise, alors ces machines seraient capables de faire tourner toutes les applications présentes sur le Mac App Store et elles seraient en plus livrées avec les mêmes outils que les Mac.

Si HacBook a choisi ce modèle, ce n’est pas uniquement parce qu’il offre une bonne compatibilité avec OS X. En réalité, la machine est aussi dotée de finitions haut de gamme avec un châssis en magnésium renforcé et une résistance accrue à l’eau.

Le modèle de base est assez bien fourni par ailleurs car il embarque un processeur Intel i5 de génération Sandy Bridge, un maximum de 8 Go de RAM, un écran de 14 pouces capable d’afficher du 1600 x 900 et un maximum de 1 To de stockage, au format classique ou en SSD.

Il est en outre proposé à un prix défiant toute concurrence, un prix fixé à 329 $. Pour ce tarif, les consommateurs repartiront avec un ordinateur capable de rivaliser avec le MacBook Pro de 2013. S’ils ont besoin de plus de puissance, ils peuvent néanmoins contacter l’entreprise afin de personnaliser la configuration de leur hackintosh.

Une machine qui n’est pas encore disponible à la vente

Attention cependant car cet ordinateur n’est pas encore disponible sur le marché. Avant de lancer la production de la machine, le constructeur souhaite en effet s’assurer qu’elle intéresse réellement les consommateurs et elle leur demande ainsi de montrer leur intérêt en… lui laissant leur adresse électronique.

En soi, cette initiative ne manque pas d’intérêt mais le hackintosh laisse un peu à désirer en terme de design et il se rapproche finalement davantage d’un PowerBook de 2001 que d’un MacBook ou même un MacBook Air. Après, pour des gens souhaitant simplement tester le système, cela peut être une alternative intéressante.

Reste à savoir ce que vont en penser Apple et… ses avocats.