SexTech : un hackaton s’est déroulé à Paris

L’industrie du X est devenue un business juteux pour les acteurs du domaine. Sur internet, l’audience pornographique abonde au sein des plateformes comme Youporn ou Pornhub. Il s’agit d’un domaine d’activité plus ou moins tabou, mais qui peut être source d’innovations. Elle concerne aujourd’hui la télévision, internet et même les objets connectés. S’adaptant aux nouvelles tendances, l’industrie propose également le porn VR.

Actuellement, l’industrie du sexe et celle de la haute technologie sont intimement liées. Le X, pour certains, relève plus d’un secteur d’innovation que d’un interdit. Récemment, en Europe, les événements dédiés au SexTech se sont enchaînés. Le SexTech Hack s’est tenu en décembre à Londres et, entre le 12 et 15 mai, le SexTech hackathon à Bruxelles.

Hackathon SexTech

Ce weekend, un hackathon proposé par le SexTechLab se tient au sein de l’Ecole 42 à Paris. L’événement est organisé et animé par ADN Startup Paris.

Un tabou dans le e-business

Le SexTechLab est en quelque sorte un laboratoire de recherches et d’innovations consacré à l’industrie du sexe. Il opère pour les domaines des rencontres, de l’amour, de la sexualité, du sexe et de la santé. Il est capable d’initier des tests et d’organiser des rencontres avec des partenaires (en affaires). Il peut également concevoir des prototypes et développer des projets.

À travers cet événement, le labo a pour objectif d’enfoncer les portes ouvertes de ce tabou dans le e-business. Il considère ouvertement que l’univers de la SexTech est riche en potentiel d’innovations et d’opportunités. Il a ainsi rassemblé des entrepreneurs, des développeurs et des investisseurs autour du sujet.

Marc Dorcel présente le Dorcel Lab

Marc Dorcel, une entreprise très en vue dans l’industrie du X, était présent lors du hackathon SexTech. Généralement connu comme un producteur de films pornographiques, soixante-dix pour cent de son chiffre d’affaires provient du digital. C’est pour l’entreprise une occasion de passer en mode open innovation en présentant le Dorcel Lab.

Concrètement, il s’agirait d’« un incubateur pour start-up osées ». Ainsi, le Dorcel Lab se présente comme une structure qui a pour mission de reconnaître « les projets innovants du secteur de l’adulte ». Il est aussi destiné à faciliter l’hébergement des équipes, le développement des ressources technologiques et le financement.

Mots-clés hackatonweb