Hacké, ce sextoy connecté peut emprisonner votre pénis

Le marché des sextoys connectés est en plein essor. Les entreprises œuvrant dans ce domaine sont de plus en plus nombreuses et la plupart d’entre elles redoublent d’imagination pour développer des jouets sexuels innovants.

La firme chinoise Qiui fait partie des sociétés qui ont su tirer leur épingle du jeu. Cette société spécialisée dans la conception de sextoys connectés s’est démarquée en créant un dispositif de chasteté dédié à la gent masculine. Ce jouet sexuel, baptisé Cellmate, fonctionne grâce à une application mobile disponible sur iOS et Android.

Un homme se tenant la tête dans les mains

Crédits Pixabay

Ce sextoy connecté semble être un bon moyen pour s’assurer de la fidélité de votre partenaire. Toutefois, avec ce genre d’appareils, on n’est jamais à l’abri de mauvaises surprises. Un article publié le 6 octobre 2020 par le site TechChrunch nous apprend que cet appareil peut emprisonner le pénis de celui qui le porte.

Un sextoy connecté à la sécurité douteuse

Par le passé, des tests ont démontré la vulnérabilité des appareils connectés. Certains de ces gadgets présentent des failles de sécurité qui peuvent être exploitées par des hackers. Des employés de la société de sécurité britannique Pen Test Partners ont tenu à prouver que les sextoys connectés s’exposaient aussi à ce genre d’attaques.

Pour ce faire, ils ont mené une expérience avec le Cellmate de la société Qiui. En étudiant l’application qui permet de contrôler ce sextoy, les experts ont noté qu’elle n’était protégée par aucun mot de passe.

À lire aussi : La sextech et les sextoys semblent profiter de la pandémie

Des utilisateurs qui s’exposent à des risques

D’après les employés de Pen Test Partners, l’absence totale de protection sur l’application dédiée au contrôle du sextoy expose les utilisateurs à des risques. Ils ont indiqué qu’il serait très facile pour un hacker de pirater ce système pour en prendre le contrôle. Les pirates pourront commander l’ouverture ou la fermeture de ce dispositif de chasteté à leur guise.

Il y a donc de grandes chances pour que le Cellmate emprisonne le pénis de son utilisateur si l’application tombe entre de mauvaises mains. Le comble dans tout cela, c’est qu’il n’existe aucun dispositif physique qui permet de déverrouiller l’appareil en cas de problème. Si l’application est bloquée à distance, l’utilisateur n’aura donc d’autre choix que de casser l’anneau du sextoy pour libérer son pénis.

Jusqu’à ce que Qiui décide d’améliorer le système de sécurité de son application, il est donc déconseillé d’utiliser ce sextoy.

À lire aussi : Not My Job, l’étrange campagne marketing de Pornhub pour ses sextoys

Mots-clés nsfysextoys