Covid-19 : Des hackers ont ciblé le régulateur européen des médicaments pour obtenir des données sur le vaccin de Pfizer et BioNTech

Mercredi 09 décembre 2020, Reuters nous rapporte que l’Agence européenne des médicaments (EMA), qui évalue les médicaments et les vaccins pour l’Union européenne, a été victime d’une cyberattaque. Apparemment, les pirates se seraient introduits dans les données du régulateur européen des vaccins et auraient consulté certains documents relatifs au développement des vaccins, notamment celui conçu par le fabricant américain de médicaments Pfizer et son partenaire allemand BioNTech.

Ces deux entreprises ont effectivement déclaré le même jour que les documents relatifs à leur vaccin avaient été « illégalement consultés ». L’EMA n’a, pour l’instant, pas donné de précisions sur les circonstances de la cyberattaque mais le régulateur aurait juste rassuré les fabricants Pfizer et BioNTech que cet incident n’impacterait pas sur le calendrier d’évaluation de leur vaccin.

Crédits Pixabay

De plus, les fabricants ont déclaré qu’a priori, aucune donnée personnelle des participants à l’essai n’a été compromise.

Les pirates ont accédé à des informations sensibles concernant le vaccin

Pour l’heure, aucune information n’a été dévoilée sur le moment auquel l’attaque a eu lieu. C’est l’EMA qui aurait averti les fabricants de la survenance de l’attaque et du fait que certains documents relatifs à la soumission réglementaire de leur vaccin candidat anti Covid-19 ont été consultés.

Pour information, lesdits documents comprennent des informations confidentielles sur le vaccin comme son mécanisme d’action, son efficacité, ses effets secondaires connus et les risques qu’il comporte ainsi que des informations sur la manière d’administrer le vaccin. Les experts estiment que ces documents pourraient être extrêmement précieux pour de nombreux pays et entreprises qui se précipitent pour développer des vaccins.

A lire aussi : Vaccin Covid-19, les 5 étapes préconisées par la HAS

Le vaccin de Pfizer et BioNTech pourrait avoir l’aval de l’EMA d’ici le 29 décembre

Par ailleurs, les entreprises ont assuré qu’ « aucun système BioNTech ou Pfizer n’a été corrompu » dans le cadre de cet incident mais le souci est que les fabricants ignorent si les pirates ont réussi à identifier les participants à l’étude à partir des données qu’ils ont consultés.

A lire aussi : Covid-19, quelques précisions au sujet des décès et effets secondaires supposés du vaccin de Pfizer

Pour rappel, le vaccin développé ensemble par Pfizer et BioNTech est un des principaux candidats vaccins dans la lutte contre le Covid-19. D’après les informations de Reuters, ce vaccin serait même déjà administré en Grande-Bretagne. Néanmoins, l’EMA a déclaré qu’elle terminerait l’examen du vaccin d’ici le 29 décembre, même si cette échéance pourrait encore être reportée, selon le régulateur.

Mots-clés Covid-19vaccins