Des hackers ont tenté de contaminer le service de distribution d’eau d’une ville de Floride

La Floride a évité le pire. En début de semaine, les autorités locales ont en effet révélé que des hackers avaient tenté de contaminer le service de distribution d’eau d’une ville située dans l’état après avoir piraté le système de distribution. Fort heureusement, les équipes en place se sont très vite rendu compte du problème et ils ont pu sécuriser le site.

De nos jours, la plupart des systèmes sont interconnectés. Si le processus a du bon, il permet en effet de simplifier la gestion des infrastructures et de rendre du même coup nos villes plus intelligentes, il peut aussi comporter de nombreux risques.

Une femme tapant sur un clavier
Photo de Kaitlyn Baker – Unsplash

C’est précisément ce que prouve cette improbable histoire rapportée par Reuters en début de semaine.

Une station de distribution d’eau visée par des hackers

D’après les informations de nos confrères, des hackers ont donc ciblé une installation qui traite l’eau de 15 000 habitations près de Tampe en Floride. Peu de détails ont été donnés sur l’attaque, mais les assaillants auraient réussi à se connecter à un logiciel de prise de contrôle à distance pour pénétrer sur l’ordinateur de l’un des employés de l’installation.

Un logiciel très utilisé dans le milieu professionnel. Il s’agit en effet de TeamViewer.

C’est alors que l’histoire prend une tournure plus inquiétante. Après avoir pris le contrôle du poste, les hackers ont en effet lancé le programme gérant les additifs et ils ont ensuite augmenté artificiellement la quantité d’hydroxyde de sodium, un produit habituellement utilisé pour contrôler l’acidité de l’eau.

Une attaque qui aurait pu mal tourner

Si le produit en question n’est pas dangereux en petite quantité, il en va tout autrement lorsqu’on augmente sa concentration. Fort heureusement pour les habitants visés, l’ordinateur contrôlé par les hackers n’était pas vacant et son utilisateur a donc pu assister à toute la scène. Il a alors immédiatement prévenu son chef d’équipe, qui a appelé le shérif et qui a inversé la commande passée par les hackers.

Reste que l’affaire a fait beaucoup de bruit là-bas. Eric Seidel, le maire d’Oldsmar, a ainsi pris la parole afin de revenir sur l’attaque, en précisant que de nouveaux contrôles de sécurité avaient été mis en place pour éviter qu’un tel incident ne se reproduise. Il a également indiqué que le FBI avait été prévenu et qu’une enquête avait été ouverte.

A l’heure actuelle, on ignore encore les motivations exactes des hackers.

Mots-clés sécurité