Halo Infinite : Un ancien développeur parle d’une conception chaotique

Lors de son lancement, la PS5 pouvait se vanter de proposer certains jeux forts et exclusifs, comme Marvel’s Spider-Man : Miles Morales ou Demon’s Souls. Sans oublier Returnal, disponible depuis peu et gros carton, ainsi que la venue prochaine de Ratchet and Clank: Rift Apart. Du côté de Microsoft, c’est un peu moins glorieux puisque le jeu prévu pour accompagner le lancement de la Xbox Series X/Series S, Halo Infinite, a été repoussé. La faute, notamment, à des graphismes jugés douteux lors d’une présentation. Depuis, le prochain opus de la célèbre franchise peine à donner des nouvelles.

Et selon un ancien développeur de 343 Industries, la création de Halo Infinite serait très chaotique.

Crédit : Xbox Game Studios

Une interview reprise par ResetERA qui étonne peu lorsque l’on sait que Halo Infinite a du mal à arriver sur nos consoles.

De mauvaises nouvelles en provenance de 343 Industries

Le développement de Halo Infinite serait chaotique selon un ancien développeur. Selon ce dernier, sous couvert d’anonymat, les dirigeants de 343 Industries sont beaucoup trop ambitieux, souhaitant un monde à moitié ouvert. Pour cela, les équipes ont dû développer un nouveau moteur graphique en parallèle de la création de Halo Infinite. Une tâche ardu qui expliquerait le rendu catastrophique du jeu à sa fameuse présentation polémique, avec des fonctionnalités qui n’étaient pas encore implémentées.

Pire encore, le stress serait énorme pour les équipes avec des horaires à rallonge depuis plusieurs années. Ce sont les juniors qui en souffrent le plus, développant jusqu’au petit matin. L’ancien employé de 343 Industries explique que beaucoup d’éléments qu’il aura créés pendant des années ne seront jamais présents dans Halo Infinite.

Mais le jeu sera-t-il bon ? D’après l’ancien développeur, oui. Ce dernier prévient tout de même : ne vous attendez pas à voir un chef d’oeuvre. En revanche, Halo Infinite serait « génial » du côté scénario et gameplay. De quoi atteindre le standard posé par The Last of Us Part II, acclamé par un test interne de Microsoft ? Seul l’avenir nous le dira.

Ces révélations étonnent peu dans le milieu du jeu vidéo. Il est devenu étrangement normal que les développeurs soient malmenés, répondent aux exigences délirants des dirigeants avec des journées à rallonge.