Harcelée sur Facebook, une adolescente a fini par mettre fin à ses jours

Brandy Vela avait 18 ans et toute la vie devant elle, mais le destin en a décidé autrement. L’adolescente a effectivement choisi de se suicider après avoir été harcelée pendant plusieurs mois sur Facebook.

Comme toutes les adolescentes, Brandy était très active sur les réseaux sociaux et elle avait un compte sur la plupart des plateformes sociales du marché. Et notamment sur Facebook. Elle avait pris l’habitude de partager ses pensées, mais également de raconter son quotidien sur la plateforme.

Harcèlement Facebook

Une adolescente victime de harcèlement sur Facebook a fini par se suicider.

En surpoids, Brandy a toujours du faire face aux moqueries, mais la situation s’est considérablement aggravée en avril dernier.

Brandy a commencé à recevoir des messages insultants sur Facebook

C’est effectivement à cette période qu’elle a commencé à recevoir des messages très insultants en provenance de faux comptes, des messages qui lui demandaient notamment comment elle faisait pour vivre en étant aussi grosse et aussi laide.

L’adolescente a commencé par les ignorer, mais cela n’a pas eu l’effet escompté. Les auteurs de ces messages ont continué à la harceler et ils l’ont même menacé de venir chez elle si elle les ignorait.

Les harceleurs ne se sont pas limités à Facebook, bien évidemment. Très vite, ils ont commencé à lui envoyer des SMS tout aussi insultants. Face à la situation, Brandy a changé son numéro de téléphone, mais cela n’a pas eu l’effet escompté et cela n’a pas calmé les ardeurs de ces personnes malveillantes.

Totalement désemparée, la jeune fille a fini par en parler à ses parents. Ils lui ont conseillé d’aller voir la police. Elle a accepté. Après avoir rapidement examiné les messages envoyés, les agents lui ont dit qu’ils ne pouvaient rien pour elle, car les harceleurs utilisaient une application rendant leurs messages intraçables.

La police lui a dit qu’elle ne pouvait rien pour elle

Brandy s’est alors lentement enfoncée dans la dépression.

Plus tôt dans la semaine, l’adolescente a envoyé un message à sa soeur, mais aussi à ses parents et à ses grands-parents : “Je vous aime tellement. S’il vous plaît, rappelez-vous-en et sachez que je suis désolé pour tout”. Inquiets, ils ont foncé à la maison familiale. Brandy était debout, dans le salon, un pistolet dans les mains. Ils l’ont suppliée de ne rien faire d’irréparable, mais elle ne les a pas écoutés. Elle est morte sur le coup.

La famille est dévastée, de même pour l’équipe enseignante du lycée où était scolarisée Brandy. Interrogée par CNN, la police de la ville a déclaré qu’elle allait tout faire pour identifier les harceleurs. Elle compte également lancer une campagne contre la cyberintimidation.

Une campagne qui arrive malheureusement un peu tard.

Mots-clés facebookweb