HarmonyOS 2.0 confirmé, les premiers smartphones à en profiter en 2021

Huawei a beau être attaqué de toute part depuis la mise en place du décret présidentiel de Trump, l’entreprise continue son petit bonhomme de chemin et elle vient ainsi de lever le voile sur HarmonyOS 2.0, avec pas mal de très bonnes nouvelles à la clé.

N’ayant visiblement cure de la notion de présomption d’innocence, Donald Trump a fait passer en début d’année dernière un décret présidentiel interdisant à toutes les entreprises américaines de faire commerce avec le géant chinois Huawei.

Peu de smartphones arrivent à égaler le P40 Pro sur le terrain de la photo, voire même aucun

Peu de smartphones arrivent à égaler le P40 Pro sur le terrain de la photo, voire même aucun

Depuis, la firme a été malmenée, mais cela ne l’a pas empêchée de garder le cap et de présenter quelques mois plus tard la toute première mouture de son système d’exploitation maison : HarmonyOS.

HarmonyOS 2.0 dispo en version bêta dès aujourd’hui

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette plateforme ne viendra pas uniquement concurrencer Android ou iOS. En réalité, elle vise une certaine forme d’universalité et elle sera à terme déployée sur tous les appareils de la marque, comme ses téléviseurs, ses tablettes ou ses smartphones.

La première version se limitait cependant à certains produits comme les téléviseurs, les montres connectées ou encore l’IoT.

Mais désormais, Huawei souhaite passer à la vitesse supérieure et l’entreprise a ainsi levé le voile ce matin sur HarmonyOS 2.0. Un système plus complet, plus complexe et qui se destine à davantage d’appareils… à commencer par ces bons vieux smartphones.

Il y a mieux cependant. HarmonyOS 2.0 n’est pas uniquement un projet rédigé sur un coin de table. La version bêta de la plateforme est en effet finalisée et elle sera mise à disposition des développeurs dès aujourd’hui, du moins pour les téléviseurs, montres connectées et consorts. Ces derniers vont donc pouvoir télécharger la plateforme et faire leurs premiers tests.

À lire aussi : Test du Huawei P40 Pro, un avenir sans Google est-il réellement possible ?

Un SDK à la fin de l’année, un smartphone en 2021

Huawei s’est également engagé à fournir des SDK et un simulateur pour smartphones dès la fin de l’année afin de permettre aux éditeurs et aux développeurs de commencer à travailler sur des portages.

Quant aux premiers téléphones à exploiter la plateforme, ils pourraient voir le jour dès l’année prochaine.

Richard Wu n’a, logiquement, pas donné plus d’informations et on ignore donc si l’entreprise compte opérer un basculement total de ses gammes ou si elle conservera pendant un temps les deux plateformes à son catalogue. De même, le numéro 1 de l’entreprise n’a pas non plus indiqué si HarmonyOS 2.0 se destinera uniquement au marché chinois ou s’il sera possible d’en profiter ailleurs dans le monde. Il faudra donc attendre encore un peu pour avoir toutes les réponses à nos questions.

Ce que l’on sait, en revanche, c’est que HarmonyOS 2.0 ne se destinera pas qu’aux appareils de la marque. La plateforme mise en effet sur l’open source et elle pourra ainsi être réutilisée librement par tous les constructeurs.

Mots-clés harmonyoshuawei