HarmonyOS sera présent chez bien plus d’appareils en 2020 selon Huawei

Face aux sanctions américaines, notamment en lien avec l’utilisation du système d’exploitation Android, Huawei se voit en difficulté. Car le software de Google équipe une grande majorité de ses appareils, notamment les smartphones, lui permettant de s’imposer comme numéro deux mondial sur le marché de la téléphonie. Pour contrer les Etats-Unis, suspicieux à son égard, la firme chinoise a décidé de développer son propre système d’exploitation répondant au nom d’HarmonyOS – mais reconnait que ce dernier mettra du temps à s’imposer face à Android. Il faut dire que l’OS part de zéro.

Pourtant, Huawei n’abandonne pas son projet d’être moins dépendant de Google et a un plan bien précis, comme le rapporte Neowin.

Capture Twitter

D’ici 2020, HarmonyOS sera présent sur beaucoup plus d’appareils.

HarmonyOS prépare son déploiement plus massif

HarmonyOS, annoncé en grande pompe par Huawei, n’est pas vraiment démocratisé sur les appareils connectés du constructeur. Pour le moment, seul un téléviseur Honor, filiale du constructeur chinois, a droit à l’OS. Et d’ici 2020, d’autres appareils connectés en profiteront. Huawei évoque aussi bien les enceintes connectées que les montres connectées, deux produits ultra populaires du marché de la tech. Un moyen d’habituer les utilisateurs à la présence de ce remplaçant d’Android ? Peut-être bien.

Car pour le moment, HarmonyOS ne sera pas proposé sur smartphones et tablettes, deux produits phares de Huawei. La firme chinoise ne semble pas vouloir se risquer à concurrencer Android dont la présence et la force ne sont plus à démontrer. Même si du côté de Google, les sanctions américaines sont contestées auprès de la Maison Blanche. Après tout, la firme américaine a tout intérêt à commercer avec Huawei, numéro deux mondial sur le marché de la téléphonie. Car si le chinois venait à imposer HarmonyOS sur ses millions de smartphones vendus, la perte serait grande pour Google.

Pour rappel, face aux sanctions américaines, le Huawei Mate 30 Pro, même s’il tourne sous Android, ne profitera pas des services et autres applications de Google dont sa boutique virtuelle. Il est tout de même possible d’y accéder avec de simples manipulation. Un manque qui pourrait bien faire du mal aux affaires de Huawei.

Mots-clés harmonyoshuawei