HAV abandonne son Airlander 10 et se penche sur ses futures déclinaisons

Après plusieurs années de travail et de batterie de tests de son gigantesque aéronef, le groupe anglais HAV a décidé de laisser tomber le projet. L’Airlander 10, le plus grand dirigeable jamais conçu et à destination des civils, ne prendra plus son envol. C’est une nouvelle qui ne manquera pas de décevoir ceux qui ont suivi de près l’évolution de cette œuvre.

HAV ou Hybrid Air Vehicles, c’est le nom de la société britannique spécialisée dans la conception et fabrication d’aéronefs. L’Airlander 10 figure parmi les produits phares du groupe malgré le fait que le dirigeable soit encore sous forme de prototype.

airlander-10

Crédits Wikipédia

L’Airlander 10 ne quittera plus donc le hangar où il se trouve actuellement. Malgré l’abandon du projet, la société se prépare déjà à ses futures versions.

De nouveaux modèles sont en préparation

Cela fait plusieurs années que HAV travaille sur son Airlander 10, un aéronef rempli d’hélium composé de coques jumelles conjointes.

Ayant fait objet de six tests entre 2012 et 2016, l’engin aura des déclinaisons qui devront faire leur premier vol d’ici 2020. Selon la société anglaise, ce prototype restera la base de la conception d’une nouvelle génération certifiée et respectueuse des normes en vigueur.

La décision de l’entreprise d’abandonner son énorme aéronef résulte du dernier crash de l’appareil durant son test en 2016. L’incident a provoqué d’importants dommages matériels. Malgré cela, l’Airlander 10 reste une prouesse sur le plan technique.

C’est la raison pour laquelle la marque compte développer un autre modèle beaucoup moins imposant et contraignant.

Une prime de 25 millions de dollars

Grâce à l’Airlander 10, HAV a pu lever une somme de 20 millions de dollars, une somme que les actionnaires de la société ont versée en guise d’assurance. Cet argent va couvrir les dommages assez importants que le dirigeable a encaissés lors de son crash durant le dernier test.

Quoi qu’il en soit, HAV promet de nouveaux engins dont certains ont déjà reçu l’approbation de l’Autorité de l’aviation civile. Un autre Airlander est aussi attendu : un Airlander 50, un modèle capable de transporter jusqu’à 55 tonnes.