Havok, le moteur physique, arrive sur Android 2.3

Nos téléphones portables sont de plus en plus en train de prendre le pas sur nos consoles portables. Partant de ce principe, le constructeur Sony Ericsson a décidé d’allier les deux en proposant un mobile capable de rivaliser avec la Nintendo DS ou encore la PSP. Son nom, tout le monde le connaît, il s’agit du Xperia Play aka PSP Phone. Et justement, la nouvelle va sans doute intéresser les gamers, le moteur physique Havok devrait prochainement arriver sur Google Android. Autant dire que ça risque de changer pas mal de choses.

Si vous ne le connaissez pas encore, le Havok (nom complet : Havok Game Dynamics SDK) est un moteur de jeu physique développé par la société homonyme et dont la toute première version date de l’an 2000. C’était presque hier… Notons en outre que ce dernier est disponible pour la plupart des consoles de jeu du marché et qu’on le retrouve ainsi aussi bien sur la Xbox 360 que sur la Wii ou encore la PlayStation 3. Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que certains films l’ont aussi utilisé, c’est notamment le cas des trois Matrix.

De nombreux jeux exploitent le moteur Havok. On en dénombre même près de 150 et, parmi ces derniers, on peut citer Age of Empire III, Assassin’s Creed, Bioshock, Deus Ex, Fallout 3, Far Cry 2 ou encore F.E.A.R. Le meilleur reste à venir puisque ce dernier sera également intégré à… Diablo 3. Autant dire que sa réputation n’est plus à faire et que de nombreux éditeurs lui ont fait confiance. Un gage de qualité, à ne pas en douter.

La société qui édite ce moteur a bien compris que l’on ne pouvait plus se limiter ni aux consoles de salon, ni aux consoles portables. Depuis quelques années, les jeux vidéo s’installent également sur nos mobiles et nous sommes bien loin du temps où nous passions des heures et des heures à tenter de battre nos scores à Snake. Afin d’apporter le bonheur dans nos coeurs de Geeks, les gars qui ont réalisé Havok ont ainsi décidé d’adapter leur moteur à la plateforme mobile de Google : Android.

Forcément, c’est une super nouvelle mais seuls les téléphones portables sous Gingerbread pourront en profiter. Dans un premier temps, les gars ont pas mal bossé sur le Xperia Play et tu vas justement pouvoir découvrir une démonstration un peu plus bas dans l’article. D’ailleurs, je te conseille de t’assoir confortablement parce que tu vas vraiment t’en prendre plein les mirettes. On ne sait pas encore quand les premiers jeux profitant de ce moteur débarqueront sur le marché, mais cette technologie risque de propulser encore un peu plus Android sur le devant de la scène.

Et tu vois, quand Sony Ericsson a annoncé le Xperia Play, je n’y croyais pas trop mais cette démonstration n’est pas loin de me faire changer d’avis… Vraiment pas même.