Hawkeye, un futur classique de Noël pour le patron du MCU

Le Marvel Cinematic Universe (MCU) compte bien célébrer Noël avant la sortie de Spider-Man : No Way Home. L’univers connecté prépare la sortie de sa nouvelle série sur Disney+ : Hawkeye. Le premier épisode sera diffusé le 24 novembre et promet une passation de flambeau entre Clint Barton et Kate Bishop. Sans oublier qu’il s’agit de la première production centrée sur le super-héros présent depuis 2012 dans le MCU. Si Hawkeye n’a jamais eu une place centrale, il s’agit d’un visage emblématique pour les fans. Et comme le montrent les différents trailers de la série, on trouve une ambiance de Noël inspirée de comics sur le personnage.

Disney a bien calculé son coup en dévoilant la série pour les fêtes de fin d’année et Kevin Feige, dirigeant de Marvel Studios, mise dessus.

Crédit : Marvel Studios

Lors d’une interview (via WGTC), le producteur partage son envie que Hawkeye soit un classique de Noël.

A lire aussi : Ce que pense Kevin Feige de Hawkeye

Iron Man 3, les débuts de Noël dans le MCU

L’Étrange Noël de monsieur Jack, Maman, j’ai raté l’avion !, Gremlins, Une nuit en enfer… Les films cultes de Noël sont nombreux et il n’est pas facile de se faire une place parmi ces œuvres adorées par les spectateurs. Et qu’importe les générations ! Devenir un incontournable de cette période, c’est l’ambition de Kevin Feige, dirigeant de Marvel Studios et concepteur du MCU.

J’espère que Hawkeye sera un incontournable des fêtes. C’est amusant, nous avons toujours voulu créer une histoire de Noël. Nous avons eu ce petit passage dans Iron Man 3 qui était notre histoire de Noël. Personne ne la considère comme telle mais nous la voyons tout de même comme un film de Noël. Mais là, sans détour, c’est une histoire de Noël.

– Kevin Feige

Faire de la série un classique de Noël permettrait au MCU de s’ancrer dans le temps. Qu’elle devienne celle qu’on dégaine lorsque l’esprit des fêtes de fin d’année est de retour. Mais pour le moment, l’univers connecté de Marvel va devoir attendre. On ne devient pas un grand nom de Noël en une fraction de seconde. Il faut plusieurs années et remporter l’adhésion du public à cette période charnière.