Hayabusa 2 a fait une nouvelle découverte sur Ryugu

Pour en savoir plus sur les astéroïdes de type C ou astéroïdes carbonés, l’agence spatiale JAXA ou Japan Aerospace Exploration Agency a décidé d’envoyer la sonde  Hayabusa 2 pour explorer l’astéroïde Ryugu. Ce dernier fait partie des corps célestes les plus sombres de notre système solaire et possède une largeur de 850 m.

Les astéroïdes de type C représentent la grande majorité des astéroïdes connus et seraient, comme le suggèrent plusieurs études, les vestiges du système solaire primitif. Ils contiendraient ainsi du matériau provenant de la nébuleuse ayant donné naissance au soleil et à toutes les planètes qui tournent autour.

Crédits Pixabay

Ainsi, la sonde Hayabusa 2 a été placée en orbite autour de Ryugu en 2018 et a commencé par le scanner. Ensuite, elle a envoyé des rovers à sa surface et a « tiré » sur le corps céleste à l’aide d’un projectile afin de créer un cratère artificiel. Les résultats de cette dernière expérience ont récemment été publiés dans la revue Science et ont permis de connaître la composition et la structure de Ryugu.

Ce qu’il y a sous la surface

C’est un petit boulet de canon en cuivre de 2 kg avec une taille un peu plus grande qu’une balle de tennis qu’Hayabusa 2 a lancé sur Ryugu. La vitesse de déploiement a été de 7 200 km/h et cela a créé un cratère artificiel, dévoilant l’intérieur de l’astéroïde. La sonde a utilisé ses instruments embarqués pour faire une analyse à distance du matériau exposé et a également enregistré le soulèvement des débris éjectés à l’aide de plusieurs caméras.

D’après ce qui est décrit dans l’article, le boulet de canon dénommé Small Carry-on Impactor (SCI) a réussi à créer un cratère de 14,5 m de largeur avec un bord surélevé. La fosse conique centrale quant à elle avait une largeur de 3 m et 0,6 m de profondeur. Masahiko Arakawa, planétologue travaillant à l’Université de Kobe au Japon et premier auteur, a déclaré qu’il ne s’attendait pas du tout à ce que le cratère soit aussi large. Sur terre, le même cratère aurait été 7 fois plus petit.

Ce que signifient les résultats

La forme du cratère obtenu sur Ryugu a permis aux chercheurs d’avoir plus d’informations sur sa structure. Le cratère était en effet de forme semi-circulaire et le rideau formé par les matériaux éjectés était asymétrique. Cela voudrait dire qu’il y a un gros rocher enterré près du site d’impact.

À part cela, les motifs présents au niveau du cratère artificiel signifient également que la formation d’un cratère dépend essentiellement de la gravité et non de la solidité de la surface. Pour Ryugu, les résultats obtenus suggèrent que sa surface est relativement faible, similaire à du sable meuble.

Enfin, les scientifiques ont aussi pu conclure grâce aux données obtenues que la surface de l’astéroïde était âgée d’environ 8,9 millions d’années. Selon Arakawa, bien que l’astéroïde soit fait de matériaux dont l’âge peut aller jusqu’à 4,6 milliards d’années, il est aussi possible qu’il ait fusionné avec les débris d’autres astéroïdes il y a de cela 10 millions d’années.