Hayabusa-2 reviendra sur Terre le 6 décembre prochain, des échantillons de Ryugu dans ses bagages

Le 3 décembre 2014, la sonde spatiale Hayabusa-2 était envoyée vers l’astéroïde Ryugu, afin d’y poser pied et en savoir plus à son sujet. Arrivée aux abords de l’astéroïde en juin 2018, Hayabusa-2 a déployé de nombreuses mini-sondes à sa surface, en vue de son exploration.

Mais la mission la plus importante d’Hayabusa-2 est de ramener sur Terre d’échantillons de Ryugu, afin d’effectuer des analyses plus approfondies de l’astéroïde. Cela nous permettra d’affiner nos connaissances sur la formation et la constitution de ce type d’objet, mais également concernant les substances chimiques qu’ils abritent.

Si tout se déroule comme prévu, Hayabusa-2 devrait atterrir sur notre chère planète le 6 décembre prochain, dans l’Outback de l’Australie-Méridionale plus précisément, selon un communiqué de la JAXA (Japanese Aerospace Exploration Agency) et de l’Agence spatiale australienne.

Les préparatifs pour accueillir Hayabusa-2 sont en cours

À titre d’information, les échantillons de Ryugu ont été récoltés en février ainsi qu’en juillet 2019, peu de temps avant son départ de l’astéroïde. Des débris souterrains, exposés par la collision d’une dalle d’Hayabusa-2 en avril 2019, feront aussi partie du lot d’échantillons que la sonde spatiale nous rapportera.

Après avoir quitté l’astéroïde Ryugu l’année dernière, Hayabusa-2 fait actuellement route pour revenir sur Terre. Et c’est au Woomera Range Complex (Australie) que l’atterrissage de la sonde est attendu.

Selon les informations communiquées, en vertu de la loi australienne concernant les activités spatiales, appliquée depuis 1998, la demande d’autorisation pour restituer un objet spatial lancé depuis l’étranger de la JAXA a été déjà validée.

À lire aussi : Hayabusa a fait une nouvelle découverte sur Ruygu

Des chercheurs impatients d’étudier les matériaux rapatriés

Les échantillons provenant de Ryugu sont d’une très grande importance pour la communauté scientifique. En effet, ils nous permettront d’en savoir plus sur la formation et l’évolution des astéroïdes. Mais également sur le rôle des roches spatiales riches en carbone dans la création et l’évolution de la vie sur Terre.

Si Hayabusa-2 arrive à bon port le 6 décembre 2020, ce sera la deuxième fois que le Woomera Range Complex fera office de lieu d’atterrissage pour un vaisseau de la JAXA, transportant des éléments spatiaux. En effet, des échantillons d’Itokawa, un autre astéroïde rocheux, y ont été ramenés, il y a de cela 10 ans.

À lire aussi : Hayabusa se prépare à revenir sur la Terre

Mots-clés hayabusa 2ryugu