Hayabusa 2 se prépare à revenir sur Terre

Après avoir réussi à toucher deux fois la surface de l’astéroïde Ryugu, la sonde spatiale japonaise Hayabusa 2 est maintenant en train d’empaqueter les échantillons de l’astéroïde qu’elle a prélevés.

En effet, Hayabusa 2 s’apprête à rapporter sa précieuse cargaison sur Terre.

Crédits Pixabay

De précieux échantillons de l’astéroïde Ryugu

Depuis qu’elle a atteint l’astéroïde Ryugu en juin 2018, Hayabusa 2 a réussi à le toucher à deux reprises. La première fois, le 21 février 2019, visait à collecter des échantillons directement à la surface de Ryugu, et le second contact, le 11 juillet 2019, avait pour but de collecter des matériaux plus profondément dans l’astéroïde. L’heure est maintenant arrivée pour les astronautes de l’agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA) de planifier le retour de la sonde sur Terre.

Les preuves photographiques et vidéo des deux contacts de Hayabusa 2 avec Ryugu suggèrent que les efforts de collecte d’échantillons ont été fructueux, mais on ne le saura avec certitude que lorsque la sonde rapportera ses échantillons sur Terre vers fin de 2020.

Bien que Hayabusa 2 ait encore du travail à faire autour de Ryugu, la JAXA prépare déjà la sonde pour son voyage retour de 300 millions de kilomètres. La JAXA a déjà mené avec succès une procédure au cours de laquelle le récipient contenant les échantillons a été placé à l’intérieur de la capsule de retour de la sonde, annonce faite par l’agence elle-même dans un tweet.

Le Japon veut faire atterrir sa sonde en Australie

Lors de la précédente mission Hayabusa de 2010, la JAXA avait fait revenir la sonde et la capsule sur Terre. Mais pour la mission actuelle, l’agence compte faire revenir seulement la capsule. Hayabusa 2 devrait encore rester dans l’espace et participer éventuellement à une future mission.

La JAXA cherche actuellement à obtenir l’autorisation du gouvernement australien pour utiliser son territoire pour le débarquement de la capsule. L’agence spatiale japonaise cible la zone interdite de Woomera. Reste à déterminer la date exacte et l’aire d’atterrissage précise de la capsule à Woomera.

Si la JAXA reçoit les autorisations requises, une équipe de récupération localisera et récupérera la capsule après son atterrissage, puis l’amènera au Japon pour analyse. Grâce aux échantillons prélevés sur l’astéroïde Ryugu, les scientifiques espèrent en apprendre davantage sur l’origine du système solaire et, éventuellement, sur les matériaux organiques qui ont rendu possible la vie sur Terre.

Mots-clés espacehayabusa 2