HD 158259, le système stellaire presque parfait

Une équipe internationale d’astronomes a levé une partie des mystères qui entourent HD 158259. On sait désormais que ce système stellaire situé à 88 années-lumière est composé de six planètes dont la résonance orbitale est presque parfaite.

L’univers de l’astronomie est actuellement en pleine effervescence. Et pour cause, un groupe international de scientifiques dirigé par l’astronome Nathan Hara de l’Université de Genève en Suisse a dévoilé de nouvelles informations au sujet d’un système stellaire situé dans la constellation du Dragon. Depuis l’avènement de l’astronomie moderne, les scientifiques ont repéré des centaines de systèmes stellaires dispersées dans toute la galaxie, mais HD 158259 s’avère unique en son genre. Son étoile a une masse presque identique à celle du Soleil et est légèrement plus grande en termes de diamètre. Comme le rapporte Science Alert, HD 158259 comprend six planètes : une super-Terre et cinq mini-Neptunes.

Crédits Pixabay

Après avoir passé sept ans à étudier cette étoile à l’aide du spectrographe SOPHIE et du télescope spatial TESS, les astronomes en savent donc désormais beaucoup plus sur elle.

Une résonance orbitale considérée comme extraordinaire

Entre 2011 et 2019, HD 158259 a fait l’objet de plus de 250 mesures à l’aide des équipements cités ci-dessus. Des mesures qui ont permis aux astronomes de constater que les six planètes connues qui gravitent autour de l’étoile possèdent une résonance orbitale presque parfaite. La résonance orbitale se définit comme une situation dans laquelle les orbites de deux corps célestes autour d’un barycentre commun sont étroitement liées, car les deux corps exercent une influence gravitationnelle l’un sur l’autre.

Les résonances orbitales connues dans le système solaire se présentent par exemple au niveau des satellites de Jupiter que sont Io, Europa et Ganymède ainsi qu’au niveau de celles de Saturne, entre autres, Mimas et Tethys, Encelade et Dione, Titan et Hypérion. Des résonances orbitales ont également été observées dans le système stellaire HD 158259. Chaque planète gravitant autour de l’étoile est en résonance d’un rapport d’à-peu-près 3:2 avec la planète suivante plus éloignée, et ce, avec un rapport de période de 1,5.

Une découverte importante

D’après les chercheurs, la découverte de cette façon dont les planètes de HD 158259 interagissent entre elles n’est pas anodine. Étant donné qu’ils savent désormais que les planètes du système stellaire sont en résonance orbitale presque parfaite, les astronomes devraient pouvoir mieux comprendre les mécanismes de formation de celui-ci.

« Avec ces valeurs d’une part, et les modèles d’effet de marée d’autre part, nous pourrions nous focaliser sur la structure interne des planètes dans une étude future. En résumé, l’état actuel du système nous donne une fenêtre sur sa formation », a déclaré Nathan Hara.