Hectar, une nouvelle école d’agriculture par le PDG de Free

Xavier Niel est souvent là où on ne l’attend pas et il le prouve une nouvelle fois avec une initiative pour le moins originale. Pas loin de cinq ans après avoir fondé l’école 42, le PDG de Free remet en effet le couvert avec Hectar, une nouvelle école gratuite et pensée pour les agriculteurs et agricultrices de demain.

Véritable touche à tout, Xavier Niel a prouvé ces dernières années que le secteur de l’éducation occupait une place importante à ses yeux.

Image par Pexels de Pixabay
Image par Pexels de Pixabay 

Il y a cinq ans de cela, il a donc décidé de fonder une première école tournée vers l’informatique : 42. Une école ouverte à tous, même à celles et ceux ayant rompu avec le système scolaire.

Hectar, le 42 de l’agriculture

L’idée, à l’époque, était simple. Sans une bonne formation, nos entreprises n’ont pas d’avenir. 42 avait donc pour but de former les informaticiens et les informaticiennes de demain, le tout en s’appuyant sur une formation unique et tournée vers les cas pratiques.

Et à présent, Xavier Niel veut donc remettre le couvert en s’intéressant cette fois au secteur de l’agriculture.

Comme le rapportent nos confrères de Capital, le PDG de Free a en effet décidé de financer un établissement d’un nouveau genre. Baptisé Hectar, il sera installé dans le département des Yvelines et plus précisément dans la vallée de Chevreuse. En tout, l’école s’étendra ainsi sur plus de 600 hectares… situés à seulement 50 minutes de Paris.

A lire aussi : Windows 10 Pro à moins de 8 €, faites vite !

Une école située à moins d’une heure de Paris

L’ouverture aura lieu en septembre et l’école formera pas moins de 2 000 étudiants par an aux métiers agricoles… gratuitement.

Les étudiants et étudiantes n’auront en effet rien à débourser pour profiter de ses enseignements. L’école restera donc accessible au plus grand nombre.

Un projet ambitieux, donc, mais qui s’inscrit finalement dans une dynamique assez logique. Le secteur de l’agriculture ne se porte pas spécialement bien et il faut former dès à présent les exploitants qui remplaceront les éleveurs et les cultivateurs qui partiront prochainement à la retraite.

Et pour y parvenir, Xavier Niel et ses associés semblent avoir vu large. Hectar intègrera en effet de nombreux champs cultivables, mais aussi des bêtes et un campus aménagé.