Hello Kitty Kruisers va oser se montrer sur Nintendo Switch

Rising Star Games a récemment annoncé prendre en charge la distribution de Hello Kitty Kruisers sur Nintendo Switch. La sortie de ce portage d’un titre Wii U lui-même adapté d’une application mobile est prévue pour ce printemps. Tant de violence en si peu de mots, finalement.

On commence à prendre l’habitude de voir la Wii U être dépouillée de ses exclusivités pour habiller une Switch ne brillant d’ailleurs pas tellement pour la singularité de sa ludothèque. Il n’a donc pas été surprenant de voir Rising Star Games annoncer, vendredi dernier, la sortie au printemps prochain de Hello Kitty Kruisers sur la nouvelle console de Nintendo.

Une bonne nouvelle pour toutes les personnes intéressées par ce titre, mais dont le prix des versions Wii U, particulièrement élevé à condition d’aller chercher du côté des versions américaines, a pu les rebuter. Il est maintenant temps d’expliquer pourquoi Hello Kitty Kruisers ne mérite pas de débourser une quarantaine d’euros, surtout si le but recherché est de prendre du bon temps sur sa Switch fraîchement acquise.

Hello Kitty Kruisers Switch : Rising Star Games s’associe au massacre

Hello Kitty Kruisers se présente comme un Mario Kart-Like, avec une inspiration tirée de l’épisode 8 voir aussi de Sonic & All-Stars Racing Transformed pour les différentes surfaces (sol, mer et air) qu’il permet ainsi de traverser. Ce n’est pas l’aspect visuel qui est mis en défaut ici, avec des graphismes certes épurés, mais ronds et chatoyants. On ne tapera pas non plus trop fort sur la bande-son, travaillée, mais répétitive au point de réapparaître dans mes oreilles alors que je n’ai plus touché au jeu depuis des jours (signe d’un produit signé de la main du Malin).

Le principal problème de Hello Kitty Kruisers réside dans l’absence totale d’excitation en son sein. Le pilotage ne requiert aucune subtilité et il faut vraiment le vouloir (ou l’utilisation par un adversaire d’un power-up approprié) pour se laisser dépasser. L’intelligence artificielle des concurrents est risible et il leur arrive même de se coincer dans le décor de leur propre chef. Les tracés peu inspirés n’aident d’ailleurs pas à apprécier les environnements, pas bien nombreux.

Je pourrais aussi parler de ses collisions erratiques, de son mode Aventure consistant en une répétition pénible d’épreuves du genre Contre la montre, ramassage de pommes et franchissement d’anneaux, et aussi de sa durée de vie solo ne dépassant pas les trois heures. C’est fait, du coup. Mais on peut souligner que Hello Kitty Kruisers est à la base un titre paru sur iOS/Android et y étant vendu quelques dizaines de centimes. Donc si vous cherchez de l’indulgence vis-à-vis de ce jeu, c’est sur smartphones et tablettes que vous la trouverez, et pas ailleurs.