Hideo Kojima confirme la présence d’une vue à la première personne pour Death Stranding

La Gamescom a été l’occasion pour les plus curieux de découvrir une vidéo de gameplay pour Death Stranding. Un titre imaginé par Hideo Kojima, papa de la franchise Metal Gear Solid, mettant en scène le personnage de Sam (Norman Reedus) dans une Amérique post-apo. On découvre par exemple dans la vidéo la possibilité de faire… pipi, notamment pour faire pousser certaines plantes.

L’accent est également mis sur l’aspect solitaire de cette quête et la possibilité de se déplacer dans de grands espaces. Niveau scénario, Kojima a levé le voile sur certains éléments de l’intrigue de Death Stranding.

Et aujourd’hui, c’est à travers son compte Twitter que Kojima a révélé la possibilité de jouer à la première personne.

Une proposition logique face au potentiel contemplatif de Death Stranding.

C’est sur Twitter que Hideo Kojima s’est exprimé sur l’un des aspects de Death Stranding qui n’avait pas été abordé jusqu’à maintenant : le fait de profiter à la première personne du jeu. Attention tout de même : l’homme précise qu’il ne s’agit pas d’un FPS mais d’un « genre totalement nouveau » appelé « strand » (tissage).

Et pour cause : dans Death Stranding, il s’agira pour le joueur de tisser des liens entre différents lieux des USA, dans lequel règne une ambiance post-apocalyptique. Des créatures venues d’une autre dimension n’hésiteront pas à attaquer le héros et pourront être détectées grâce à son « Bridge Baby », un bébé placé dans un caisson que transporte Sam (Norman Reedus).

Mais ce n’est pas la seule menace à laquelle fera face le joueur puisqu’un groupe terroriste tentera de contrecarrer ses plans, tandis que la présidente des États-Unis est retenue contre son gré. Pour sauver le monde, Sam devra donc recréer des liens entre les différents survivants qui peuplent ce monde dévasté – d’où la désignation de « strand » pour parler de Death Stranding.

Avec sa vue à la première personne, nul doute que l’immersion sera toujours plus renforcée pour ce titre qui se veut contemplatif, avec sa nature omniprésente et ses hautes montagnes – que le joueur pourra gravir à l’aide d’une échelle. Nul doute l’un des titres les plus attendus de cette génération par le papa de Metal Gear Solid.

Mots-clés death stranding