Hiroshima : des photos prises en 1945 viennent de refaire surface

Le 6 août 1945, le bombardier américain B-29 a lâché au-dessus de la ville d’Hiroshima, au Japon, une bombe atomique à l’uranium 235 d’une puissance de 15 kilotonnes. L’explosion a rasé instantanément la ville et 75 000 personnes ont été tuées sur le coup. Les jours suivants le total de morts est passé à environ 250 000 personnes. Un GI américain a pu prendre des photos des conséquences dévastatrices de l’explosion.

Les photos ont été vendues aux enchères avec un pot en porcelaine retrouvé sur les lieux avec du verre fondu sur le côté provoqué par la chaleur de l’explosion.

Hiroshima 1945 : image 1

Des souvenirs marquants d’une énorme catastrophe

Les images en noir et blanc montrent un paysage totalement dévasté, sans aucun bâtiment, avec de nombreux débris jonchant le sol. La collection comporte environ une douzaine de photos de la ville prises après l’explosion. Elles ont toutes été mises aux enchères le 11 août à Devizes, dans le Wiltshire en Angleterre.

La collection comporte également un petit pot ramassé par un soldat allié après la destruction d’Hiroshima. Le pot est en porcelaine, mais présente des traces de verre fondu sur le côté. Étant donné qu’il faut des températures d’au moins 538°C pour que le verre fonde, cela donne une idée de l’horreur dans lequel les habitants d’Hiroshima sont morts. Le pot en porcelaine lui-même n’a pas fondu parce qu’il a un point de fusion beaucoup plus élevé, plus de 1649°C.

Cette collection d’objets datant de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que de nombreux autres mis aux enchères, a appartenu au collectionneur David Gainsborough-Roberts, de Jersey, décédé en 2017.

Une tragédie qui fait encore débat aujourd’hui

Le bombardement d’Hiroshima s’est déroulé le 6 août 1945, suivi le 9 août 1945 par celui de Nagasaki qui aura fait environ 80 000 morts. Moins d’une semaine plus tard, le 15 août 1945, le Japon rendit les armes et cela mis fin à la Seconde Guerre mondiale. Mais si les USA affirment que le bombardement à l’arme atomique a aidé à accélérer la décision du Japon de se rendre, le débat sur la légitimité de l’acte continue encore de faire débat.

Les critiques affirment que quelques mois avant le bombardement d’Hiroshima, l’Allemagne avait rendu sa reddition aux forces alliées le 8 mai 1945. Selon eux, ce n’était donc qu’une question de temps avant que les forces japonaises abandonnent elles aussi.

Hiroshima 1945 : image 2 Hiroshima 1945 : image 3

Crédits Photo : HAldridge/BNPS