L’histoire de Wu Yongning, le daredevil qui est tombé d’un gratte-ciel en voulant l’escalader

Si vous faites partie de ceux et celles qui aiment faire des vidéos en direct dans lesquelles vous vous livrez à des activités dangereuses, cette histoire pourrait vous donner à réfléchir. Elle porte sur Wu Yongning, un grimpeur urbain chinois de 26 ans qui était l’un des plus célèbres « rooftopper » au monde.

Malheureusement, ce jeune amateur de sensation forte est décédé le 08 novembre 2017, alors qu’il effectuait son ultime show sur un immeuble faisant 62 étages. Apparemment, il s’agissait d’un défi qui lui avait été lancé et à la clé duquel il allait recevoir 100.000 yuans, soit actuellement l’équivalent de 12.700 euros environ avec lesquels il prévoyait de se marier avec sa copine et de s’acquitter des frais médicaux de sa mère.

Crédits Pixabay

Néanmoins, alors que le jeune rooftopper était en train de se filmer sur le haut de l’immeuble, il n’a plus eu la force de remonter et a fait un saut dans le vide. Le pire, c’est que tout cela a été filmé en direct.

Le jeune rooftopper aurait amassé une belle fortune avec ses vidéos

Pour ceux qui ne connaîtraient pas le jeune homme, Wu Yongning était un passionné d’escalade et s’est fait connaître avec le label « China’s First Rooftopper », destiné aux amateurs de sensations fortes. La « spécialité » de Wu était les cascades dangereuses effectuées à des hauteurs vertigineuses où il se prenait en photo en arborant des poses défiant le vide et la gravité. Et le tout, sans équipement de sécurité.

Sur certaines photos, Wu apparaissait seul et sur d’autres, il se filmait avec des témoins abasourdis. Rien qu’en 2017, il avait publié plus de 500 clips de vidéos filmées en live sur les toits sur la plateforme chinoise Huoshan. D’après Beijing News, Wu était suivi par plus d’un million d’abonnés sur les réseaux sociaux et avait gagné plus de 550.000 yuans (699.900 euros) grâce à ses vidéos. Il a également publié des enregistrements de cascades sur d’autres plateformes comme Volcano, Huajiao ou encore Kuaishou.

Un défi audacieux qui lui coûta la vie

Malheureusement, le 08 novembre 2017 a été une date fatidique pour le jeune homme qui a relevé le défi le plus audacieux de sa vie : celui d’escalader le toit du centre Huyauan Hua, à Changsha, dans la capitale de la province chinoise du Hunan. Alors que le jeune homme parvint à y monter et à faire son show habituel, il ne parvint plus à remonter sur le bâtiment. Après 15 secondes angoissantes, Wu perdit son emprise et plongea dans le vide.

La mort de Wu n’a été rendue publique qu’un mois environ après son décès alors que ses fans ont commencé à se poser des questions sur son absence. C’est la petite amie de Wu qui a confirmé son décès. La mort du jeune rooftopper a provoqué des conversations et des débats sur l’éthique des cascades « cash for clips ».

Certains condamnent les réseaux sociaux pour avoir, en premier lieu, facilité ces actes dangereux. L’application Huajiao a notamment été condamnée à payer 30.000 yuans à la famille de Wu pour ne pas avoir assuré sa sûreté et sa sécurité. D’autres blâment quant à eux les fans qui encouragent ce genre de performances comme étant similaires à « acheter un couteau pour quelqu’un qui veut se poignarder ou encourager quelqu’un à sauter d’immeuble ».

Des observateurs ont également vu cette tragédie comme un argument pour exiger des plateformes numériques qu’elles imposent plus de réglementations aux utilisateurs.