Hitman 2 : IO Interactive veut, encore, faire mourir Sean Bean

47 parviendra-t-il à faire la peau à Sean Bean ? S’il faudra jouer à Hitman 2 pour le savoir, la réputation – mortelle – du comédien britannique ne nous laisse pas tellement d’espoir qu’il en réchappe. Espiègle comme jamais, la Warner (qui édite le prochain volet des pérégrinations meurtrières du tueur chauve) vient de publier un teaser pour la prochaine production des Danois d’IO Interactive. Sean Bean y incarne Mark Faba, la première cible fugitive du programme post-lancement prévu pour Hitman 2, à laquelle 47 devra – professionnalisme oblige – tenter de crever la paillasse.

Présenté comme un protagoniste habitué à réchapper à la mort en recourant à divers subterfuges, cet ancien agent du MI5 (auquel Sean Bean prêtera visiblement sa voix et ses traits), reconverti en tueur à gage freelance, est devenu une cible de choix pour l’ICA. Les joueurs, eux, auront l’occasion de flinguer virtuellement Sean Bean à compter du 20 novembre, mais sur une durée limitée à 10 jours seulement.

Connu pour mourir à chacune – ou presque – de ses apparitions sur petit ou grand écran, Sean Bean (Le Seigneur des Anneaux, Game of Thrones, Golden Eye) participe à la promotion d’Hitman 2. 47 réussira-t-il à lui faire rendre gorge une fois de plus ?

« Les cibles fugitives sont devenues l’une des marques de fabrique des jeux Hitman. Elles correspondent à notre volonté d’apporter un flux constant de contenu gratuit aux joueurs, et cette nouvelle mission avec Sean Bean fait partie des nombreux modes, fonctionnalités et nouveautés de Hitman 2« , explique Hakan Abrak, le Directeur d’IO Interactive, dans un communiqué publié pour l’occasion. Les cibles fugitives apparaîtront sur des niveaux déjà existants du jeu. En l’occurrence, Mark Faba sera liquidable dans le niveau « Miami » que la presse avait pu découvrir en avant-première durant l’E3.

Hitman et le cinéma : une histoire compliquée

La présence de Sean Bean dans le prochain Hitman, nous rappelle que la licence a déjà été portée à deux reprises au cinéma : une première fois en 2007, avec Timothy Olyphant dans le rôle de 47, une seconde en 2015, mais cette fois avec Rupert Friend. Les deux films, piteux, il faut l’avouer, sont symptomatiques des difficultés que le monde du cinéma rencontre lorsqu’il s’agit d’adapter des franchises vidéoludiques bien connues à ses codes… mais aussi à son format.

Plus récemment, Assassin’s Creed (sorti en 2016, avec Michael Fassbender et Marion Cotillard), ou encore Tomb Raider (arrivé jusqu’à nous en mars dernier, avec l’élégante Alicia Vikander à l’affiche), ont eux aussi souffert sur grand écran.

Hitman aura toutefois droit à une troisième chance, en streaming cette fois-ci. Une série, attendue aux États-Unis sur Hulu, est en effet prévue. Elle sera chapeautée par Derek Kolstad (le créateur de la franchise John Wick).