Hogwarts Legacy : après les propos polémiques de J.K. Rowling, la Warner ne se mouille pas

Harry Potter a des millions de fans à travers le monde, pour une saga littéraire qui a atteint le grand public grâce aux films. Des films désormais cultes, alors que l’univers se poursuit avec le spin-off Les Animaux Fantastiques. Une large mythologie est créée, qui se sera exportée sur nos consoles pour des jeux plus ou moins réussis chez différentes générations. Fort conscient du large écho de Harry Potter dont la popularité est toujours plus forte, la Warner a décidé de mettre en chantier un nouveau RPG en monde ouvert. Un RPG appelé Hogwarts Legacy, présenté lors de la dernière conférence Sony pour la PlayStation 5.

Un jeu présenté en pleine polémique J.K. Rowling, auteure des romans.

Crédit : Warner Bros Games

Face à cette polémique, la Warner préfère botter en touche.

La Warner ne prend pas parti

J.K. Rowling s’est largement illustrée pour ses propos transphobes sur les réseaux sociaux, largement dénoncés par les acteurs de la franchise cinématographique, Emma Watson et Daniel Radcliffe en tête. Même Eddie Redmayne, qui tient le rôle principal des Animaux Fantastiques, scénarisé par J.K Rowling, aurait menacé de ne plus participer à ce spin-off de Harry Potter.

Dernièrement, l’auteure de Harry Potter aura de nouveau suscité la polémique en publiant, sur Twitter, un lien vers une boutique d’accessoires. Une large majorité des produits ont été jugés transphobes, avec des pins arborant “Trans women are men” (“les femmes transgenres sont des hommes“). Une vive polémique à la clé à propos de laquelle le président de Warner Bros Games, David Haddad, a répondu. Car un nouveau jeu Harry Potter, appelé Hogwarts Legacy, a été présenté pendant l’affaire.

L’homme a tout simplement expliqué que J.K. Rowling a droit à sa propre opinion, même s’il ne la partage pas, invoquant une liberté d’expression. Histoire de ne pas trop se mouiller, David Haddad explique que Warner Bros Games privilégie la diversité au sein de ses équipes.

Une réponse qui botte en touche pour la Warner, qui ne souhaite pas se mouiller en pleine polémique, alors que la position de J.K. Rowling fait énormément parler. De nombreux fans de Harry Potter se disent déçus des messages haineux que partage son auteure.