À Hollywood, les films réalisés par des femmes n’ont jamais été aussi rentables qu’en 2020

Une étude s’étant attachée à suivre de près la situation des femmes travaillant dans le milieu du cinéma à Hollywood révèle que 2020 a été une année record pour les réalisatrices. Et ce alors que deux longs-métrages menés par des femmes n’ont pu sortir à temps.

The Celluloid Ceiling se veut l’étude la plus complète et la plus longue jamais réalisée sur l’emploi des femmes dans le milieu du cinéma américain. Depuis 1998, The Celluloid Ceiling a suivi plus ou moins 73 000 entrées. La vingt-troisième édition de ce rapport a été publiée par Martha Lauzen, directrice exécutive du Centre d’étude des femmes dans la télévision et le cinéma de l’Université d’État de San Diego.

Et alors que pour 2019, on comptait déjà un nombre record de femmes ayant réalisé les films parmi les plus rentables de l’année, ce pourcentage n’a fait qu’augmenter pour 2020. Concernant les postes-clés en coulisses accordés à des femmes, le score est resté dans les mêmes eaux.

Réalisatrices à Hollywood : belle année 2020 alors que…

En 2020, 16% des cent films les plus rentables de l’année ont été réalisés par des femmes, contre 12% pour 2019 et 4% pour l’année précédente. En élargissant la sélection aux 250 longs-métrages les plus forts au box-office, le pourcentage de femmes derrière la caméra passe à 18% pour 2020, 13% pour 2019 et 8% pour 2018.

La principale signataire relève que ces nouveaux records ont été atteints alors que deux films réalisés par des femmes et prévus pour 2020 ont finalement vu leur sortie repoussée :

“Même sans la sortie de certains des films à gros budget les plus attendus de cette année, comme ‘Eternals’ de Chloe Zhao et ‘Black Widow’ de Cate Shortland, le pourcentage de femmes travaillant comme réalisatrices a légèrement augmenté en 2020”.

Elle ajoute que la principale donnée de cette étude réside dans la confirmation des bons résultats de 2019 :

“La bonne nouvelle, c’est que nous avons maintenant connu deux années consécutives de croissance pour les femmes réalisatrices. Cela rompt avec un schéma historique récent dans lequel les chiffres ont tendance à augmenter une année et à diminuer l’année suivante. La mauvaise nouvelle, c’est que 80% des grands films n’ont toujours pas de femme à la barre”.

On notera aussi que la plupart des récents succès de réalisatrices font dans les super-héroïnes. Il en faut, pourrez-vous me dire.

Mots-clés femmeshollywood