Hollywood aura bientôt sa propre plateforme de blockchain

Un producteur hollywoodien, du nom d’Andrea Iervolino, prévoit de démontrer qu’il n’y pas que dans le secteur publicitaire qu’on peut se faire de l’argent, mais aussi dans le secteur cinématographique couplé avec l’univers du blockchain. Le producteur qui a soutenu James Franco dans la réalisation du film « In Dubious Battle » a décidé de lancer une nouvelle plateforme de blockchain qui s’appellera TaTaTu.

Ce ne sera pas une plateforme de blockchain normale puisqu’elle aura pour objectif d’apporter une économie sociale et cryptographique à l’industrie du divertissement. En d’autres termes, TaTaTu sera une plateforme de divertissement social qui récompensera ses utilisateurs par des jetons cryptographiques associés à chaque activité qu’ils effectueront sur la plateforme.

Ces activités seront bien entendu variées et une récompense sera ainsi accordée aux utilisateurs pour avoir regardé, partagé ou même créé des vidéos sur la plateforme.

Un projet en préparation depuis 2012

L’idée de créer une plateforme cryptographique tournant autour du monde cinématographique a déjà effleuré plusieurs start-ups. Cependant, Andrea Iervolino est avantagé par le fait qu’il possède de nombreuses relations à Hollywood. La conception de la plateforme a débuté en 2012 et a été confiée à Jonathan Pullinger qui a déjà travaillé sur de nombreux projets blockchain à l’instar d’Ethereum.

Iervolino explique que le jeton TaTaTu permettra de récompenser les utilisateurs qui regardent et partagent le contenu de la plateforme avec d’autres personnes. De plus, les annonceurs pourront également se servir de ces jetons pour diffuser leurs annonces sur la plateforme.

TaTaTu : site de streaming, plateforme de blockchain et réseau social

Les utilisateurs de la plateforme TaTaTu pourront aussi gagner des jetons en téléchargeant du contenu sur la plateforme. Plus le contenu est important, plus les revenus seront conséquents. TaTaTu vise également à diffuser des publicités à l’adresse de ses utilisateurs et partagera les revenus publicitaires en échange de leur attention.

Les utilisateurs pourront inviter leurs amis sur les réseaux sociaux à rejoindre la plateforme. De là, ils pourront visionner, créer et partager des vidéos avec leurs amis tout en discutant avec d’autres membres et recommander le contenu qu’ils ont apprécié. La plateforme comprendra aussi de la musique, des jeux et du sport.

Même si le projet d’Iervolino semble compliqué à mettre en œuvre, l’homme ne lésine pas sur les moyens de le concrétiser. Il aurait investi cent millions de dollars sur le projet via le groupe AMBi Media, un consortium de sociétés de développement, de production, de financement et de distribution de films, qu’il codirige avec Lady Monika Bacardi.