Hollywood : vers un bannissement des armes à feu après l’affaire “Rust” ?

Le terrible accident qui s’est récemment produit sur le plateau de tournage de Rust a ébranlé Hollywood. Accident à l’arme à feu impliquant Alec Baldwin, qui a justement coûté la vie à Halyna Hutchins. La balle a également blessé le réalisateur Joël Souza.

Suite à cet incident, les grands studios hollywoodiens sont actuellement en pleine effervescence. En cause, l’utilisation d’armes à feu sur les plateaux de tournage. En effet, depuis un certain temps, les tragédies impliquant des armes à feu tendent à devenir monnaie courante.

Photo de miljanzivkovic par 123RF.com

Le temps est peut-être venu pour que les choses changent. En tout cas, ça cogite pas mal actuellement concernant les mesures de sécurité relatives aux armes à feu réelles.

Quid des mesures de sécurité sur les plateaux de tournage ?

Le malheureux incident « Rust » n’est pas un cas isolé à en croire nos confrères de Deadline. Pour autant, la situation à Hollywood est telle que des accidents se produisent encore et toujours sur les plateaux de tournage.

Pour cause, les studios doivent respecter des budgets. Et malheureusement, souvent au détriment des mesures de sécurité destinées à protéger les membres de l’équipe.

Par exemple, Neal Zoromsky, un spécialiste des armes à feu avait été contacté pour rejoindre l’équipe de Rust. Au départ, ce dernier a demandé 5 techniciens pour constituer son équipe, avant de se raviser pour demander finalement 2 autres techniciens. La production ayant refusé, arguant qu’une seule personne est à même de s’occuper de toutes les tâches, Zoromsky a fait l’impasse sur le poste.

Une pétition pour bannir l’utilisation d’armes à feu réelles

Depuis la semaine dernière, une pétition visant à interdire l’usage de vraies armes à feu sur les plateaux circule. Lancée par le réalisateur et scénariste Bandar Albuwili, cette pétition a actuellement reçu près de 61 000 signatures (ici). Une manière de tirer la sonnette d’alarme et de faire réagir les pouvoirs publics.

Par ailleurs, la mort d’Halyna Hutchins a fait réagir beaucoup de personnalités du monde du cinéma. Ces derniers ont pris position contre l’utilisation d’armes à feu réelles dans leurs productions, à l’instar d’Erik Kripke (The Boys), préférant laisser plus de place aux effets spéciaux. Comme quoi, un nouveau vent de changement souffle actuellement à Hollywood.