Hopium, une marque française peut-elle détrôner Tesla ?

Hopium, tel est baptisé le véhicule qui souhaite se mesurer à Tesla d’Elon Musk. Etant un produit de la start-up française HMC (Hydrogen Motive Company), cette voiture pourrait être mise à la disposition des consommateurs d’ici cinq ans, pour un prix estimé à 120 000 euros (hors-taxe). Pour ce faire, il faudrait cependant que les investisseurs y mettent du leur.

Comme le rapporte Le Point, le fondateur de la marque, Olivier Lombard, a déjà investi « des centaines de milliers d’euros » sur Hopium. Le jeune pilote  de 29 ans a également réussi à recueillir 1,7 million d’euros auprès de certains investisseurs. Cependant, ce n’est pas assez pour aller jusqu’au bout du projet. C’est pourquoi Hopium a fait son entrée en bourse sur le marché Access fin décembre 2020.

Image par Free-Photos de Pixabay

Image par Free-Photos de Pixabay

HMC promet de dévoiler un prototype nommé “Māchina” cette année.

Une voiture propulsée par un moteur à hydrogène

Olivier Lombard et son équipe travaillent sur Hopium depuis 2019. Soutenu par Total et Michelin et aidé par des anciens de Porsche, Tesla et Lucid, le vainqueur de la compétition automobile 24 Heures du Mans en 2011, ambitionne de mettre sur le marché un véhicule équipé d’un moteur à hydrogène. Son utilisation ne sera donc en aucun cas nocive pour l’environnement.

L’expérience que Lombard a acquise aux côtés des ingénieurs suisses du laboratoire GreenGT pourraient l’aider à atteindre son objectif. Depuis 8 ans, le créateur de la marque Hopium fait partie d’une équipe qui tente en effet de développer un prototype fonctionnant à l’hydrogène.

Hopium, « un véhicule hyper connecté »

Si tous se passent comme prévu, Lombard se présentera aux 24 Heures de Mans 2024 avec Hopium, une voiture ayant une autonomie de 1000 kilomètres et qui ne demandera que 3 minutes de temps de recharge. La berline sportive mesure 4,95 mètres de long. Sa puissance dépassera les 500 chevaux. Hopium sera notamment capable d’atteindre une vitesse de 230 km/h.

Olivier Lombard promet également une voiture qui ne se laisse pas dépasser par la technologie. “Ce sera un véhicule hyper connecté, l’idée c’est de mettre le conducteur dans une sorte de cocon, il pourra profiter d’un mode de conduite autonome avec l’accès à de nombreux services digitaux” a-t-il déclaré.

Mots-clés HopiumMāchina