HP veut créer la Machine, un super-ordinateur doté d’une architecture inédite

HP est prêt à tout pour reprendre la main sur le marché, et pour bousculer ses concurrents. La firme travaille ainsi depuis plus de deux ans sur un nouvel ordinateur doté d’une puissance de calcul phénoménale. Son nom ? The Machine, et autant dire qu’il s’agit là de l’un des projets les plus prometteur de ces dernières années.

L’idée qui se cache derrière ce projet est assez simple. HP souhaite tout bonnement remplacer nos vieux datacenters vieillissants par des ordinateurs de la taille d’une grande armoire, tout en offrant une alternative solide à la plateforme x86. Ambitieux ? Assurément, mais c’est précisément ce qui fait toute la beauté de la chose. Le constructeur compte d’ailleurs bien parvenir à ses fins puisqu’il a attribué plus de 75% de son personnel de recherche à sa Machine.

HP The Machine

HP a envie de révolutionner nos vies avec un nouveau projet : The Machine.

Pour mener à bien sa quête, le constructeur a décidé de s’appuyer sur plusieurs technologies distinctes.

Des puces de traitement spéciales, des memristors et des câbles photoniques pour assurer le dialogue entre les composants de la Machine

Le processeur central, pour sa part, a été remplacé par des coeurs, ou plutôt pas des puces de traitement pouvant travailler de concert et se répartir ainsi les opérations. Prometteur, mais il y a mieux car la Machine fait également la part belle aux memristors, des modules assez étonnants utilisés pour le stockage des données, des modules combinant à la fois les avantages de la mémoire vive et de la mémoire flash. Ils permettent ainsi de stocker des données à une vitesse faramineuse, le tout avec un encombrement minimal derrière.

Et ce n’est pas encore fini. Pour doper encore un peu plus son architecture, tous les échanges de données entre les coeurs et la mémoire transiteront par des câbles photoniques fonctionnant un peu sur le même principe que la fibre. Avec un taux de transfert pouvant atteindre les 6 téra-octets par seconde.

En marge, HP travaille également sur un nouveau système d’exploitation pouvant tirer pleinement parti des possibilités offertes par cette nouvelle architecture. Le constructeur planche aussi sur une distribution optimisée de Linux, et même sur une version spéciale d’Android.

Car en effet, The Machine n’a pas pour vocation à se limiter aux serveurs. Le constructeur américain aurait pour ambition de l’intégrer à nos terminaux nomades. Attention cependant car il faudra encore plusieurs années avant que le projet n’aboutisse.

Via

Mots-clés hprumeurs